عربي   Français   English

 


  

Attaque terroriste à Bamako: le président Bouteflika ordonne la mise en place d'une cellule de crise au MAE 20/11/2015


Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, "qui suit d'heure en heure" l'évolution de la situation suite à la prise d'otages vendredi dans un hôtel à Bamako (Mali), a ordonné la mise en place "immédiate" d'une cellule de crise au niveau du ministère des Affaires étrangères (MAE).


"Dés l'annonce de l'attaque terroriste et de la prise d'otage à l'hôtel Radisson de Bamako, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui suit d'heure en heure, l'évolution de la situation, a demandé la mise en place immédiate d'une cellule de crise au niveau du ministère des Affaires étrangères afin de recueillir l'ensemble des informations sur cette attaque et ses implications".


 "des hauts cadres de l'Etat, membres d'une délégation officielle qui séjournait à Bamako, étaient dans cet hôtel au moment de l'attaque terroriste".


"Tous les membres de cette délégation ont été libérés sains et saufs. Un algérien cadre d'une entreprise étrangère a également été libéré".


"La Cellule de crise suit de près l'évolution de la situation en coordination avec les autres institutions de l'Etat. En contact permanent avec l'ambassade d'Algérie à Bamako, elle tient informées les hautes autorités de l'Etat sur les développements de cette attaque terroriste".

"La cellule de crise du MAE peut être contactée au numéro suivant : 021.50.45.00".


L'hôtel Radisson de Bamako, un établissements huppé qui héberge des délégations étrangères, a été attaqué vendredi matin par des assaillants lourdement armés retenant au départ 170 personnes en otage.