عربي   Français   English

 


  

Crise libyenne: le projet d'accord politique onusien "consensuel" et rassurant 02/11/2015

 

Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel a estimé lundi à Alger que le projet d'accord politique onusien pour le règlement de la crise libyenne est "suffisamment consensuel" pour une initiative susceptible de gérer la transition, et "rassurant" pour l'Algérie.

 

L'Algérie exprime "sa grande satisfaction" quand à l'aboutissement par les Nations unies à un projet d'accord politique après une année de négociations, a souligné M. Messahel à l'ouverture des travaux de la rencontre tripartite de concertations entre l'Algérie, l'Egypte et l'Italie, ajoutant que "le projet est suffisamment consensuel pour une initiative susceptible de gérer la transition en Libye".

 

Réitérant le soutien de l'Algérie aux efforts de l'ONU dans cette étape cruciale, le ministre a appelé les parties libyennes à "placer l'intérêt du peuple libyen au dessus de toute considération" de manière à "réaliser les aspirations du peuple libyen à une vie digne, à la paix et à la quiétude".

 

Il a par ailleurs estimé que cette réunion tripartite traduit la préoccupation des trois pays quant à la situation en Libye, et celle des pays voisins du bassin méditerranéen et du Sahel.

 

"Nous avons souligné lors de nos concertations précédentes l'urgence d'un règlement politique mettant fin à la crise libyenne et à même de préserver la sécurité et la souveraineté de ce pays", a souligné le ministre.

M. Messahel a également saisi cette occasion pour réaffirmer "le soutien constant de l'Algérie aux efforts des Nations unies en vue d'un rapprochement des vues libyennes et la formation d'un gouvernement d'union nationale capable d'assurer la transition et qui soit le représentant légitime devant la communauté internationale et les partenaires de la Libye au niveau régional et international".

 

"Aujourd'hui et au vu de l'ampleur et de la gravité des défis sécuritaires qui se posent à la Libye, notamment ceux liés au terrorisme et à la criminalité, il est impératif de parvenir à un consensus entre les partenaires libyens à même de préserver la Libye du chaos", a ajouté M. Messahel.

 

Les travaux de la réunion tripartite ministérielle regroupant l'Algérie, l'Egypte et l'Italie ont débuté lundi matin pour examiner la situation en Libye.