عربي   Français   English

 


  

18ème session du comité de suivi algéro-tunisien: Volonté de hisser les relations bilatérales 08/10/2015

La 18e session du comité de suivi algéro-tunisien traduit la volonté du président, Abdelaziz Bouteflika et de son homologue tunisien Béji Caid Essebsi de hisser les relations bilatérales aux plus hauts niveaux, a affirmé jeudi à Tunis le ministre des Affaires maghrébine, de l'Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel.    

 

Cette session s'inscrit dans le cadre de la préparation de la grande commission mixte prévue à Alger les 25 et 26 octobre sous la co-présidence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal et du Chef du gouvernement tunisien, Habib Essid, a indiqué M.Messahel.

Le ministre s'est félicité de la mobilisation des moyens communs pour faire face aux défis sécuritaires liés à l'escalade des actes terroristes, au crime organisé, au trafic d'armes et à l'immigration clandestine, précisant que ces fléaux "ciblent la stabilité de notre région et exigent une approche unifiée pour définir les voies à même de faire face à ces défis".

M. Messahel a, dans ce sens, salué "les résultats considérables" de la coopération sécuritaire bilatérale visant à faire face aux groupes terroristes.

S'agissant de la coopération politique, le ministre a souligné la nécessité de poursuivre la concertation et la coordination entre les dirigeants des deux pays concernant les questions d'intérêts commun, notamment l'appui au processus de dialogue politique libyen parrainé par l'ONU pour former un gouvernement d'union nationale qui aura à gérer le période de transition et l'édification d'institutions constitutionnelles.

Concernant la coopération sectorielle, le ministre a indiqué qu'elle avait connu "la même dynamique", à travers la réunion de 10 commissions depuis la 19ème session de la haute commission mixte, saluant dans ce contexte les résultats enregistrés dans le domaine de l'énergie grâce aux réalisations de la société algéro-tunisienne "Numid" dans le domaine de l'exploration, la prospection et le renouvellement des contrats d'exportation du gaz de pétrole liquéfié (GPL), du gaz naturel et la mise en service de l'électrification entre les deux pays.

Le ministre a exprimé sa satisfaction quant aux réalisations accomplies dans plusieurs secteurs stratégiques notamment dans les domaine des transports, des travaux publics et de l'industrie, appelant à l'applanissement des entraves auxquels font face les opérateurs économiques des deux pays pour concrétiser des projets communs.

De son côté, le secrétaire d'Etat tunisien chargé des Affaires arabes et africaines, Touhami Labidi a affirmé la disponibilité de son pays à poursuivre le travail et la coopération avec l'Algérie afin de "réaliser un partenariat économique et commercial réel", en soulignant la nécessité de "déployer davantage d'efforts communs pour parvenir à définir les moyens à même de tirer profit des potentialités importantes de la coopération que les deux pays recèlent".

Il a réaffirmé que la Tunisie accordait "un intérêt particulier aux citoyens des deux pays et à l'amélioration de leur situation en Tunisie et en Algérie.