عربي   Français   English

 


  

Bousculade de Mina (La Mecque) : deux hadjis algériens, portés disparus ont été identifiés parmi les décédés 03/10/2015


 Deux hadjis algériens, portés disparus jusque là, ont été identifiés parmi les décédés.

 "Il s'agit de: Hadja Hadda Tabbi, née le 07/03/1956 à Annaba et du Hadji Bouchenoua Aomar, né le 04/06/1954 à Bejaia",

 "Les équipes algériennes sur place ont identifié dix huit (18) blessés dont l'un était précédemment porté disparu, le Hadji Maameri Abdelkader, né le 05/05/1945 à Médéa, son état est satisfaisant. La liste des dix huit blessés est disponible au niveau de la cellule de crise".

"Enfin, le MAE enregistre, à ce jour, cinquante et un (51) Hadji n'ayant pas donné signe de vie".

 "La cellule de crise du MAE, en coordination avec celle du ministère des Affaires religieuses et des Waqfs, "poursuit le suivi  de la situation des Hadjis algériens aux Lieux Saints, à la suite de la tragédie de Mina, enliais on permanente avec le Consulat général d'Algérie à Djeddah et les équipes de la Baatha algérienne".

 "Mobilisées depuis le 24 septembre, jour de la catastrophe de Mina, les équipes algériennes sur place, continuent à travailler d'arrache pied pour localiser et identifier l'ensemble des victimes algériennes".