عربي   Français   English

 


  

M. Messahel sentretient avec Mme Mogherini 17/09/2015



Le ministre des Affaires maghrébines, de lUnion africaine et de Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, sest entretenu jeudi à Alger avec la Haute représentante de lUnion européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini.

       

Dans une déclaration à la presse à lissue de cet entretien, M. Messahel a indiqué avoir abordé avec Mme Mogherini cinq thématiques, en premier la Libye, "dont la situation est qualifiée de préoccupante pour les pays voisins comme lAlgérie, mais aussi pour lUE".

       

"Il y a convergence de vues sur la nécessité daccélérer le processus politique en cours (en Libye) sous légide des Nations Unies afin de parvenir à un gouvernement dunion nationale souhaité par les Libyens, les pays voisins et la communauté internationale", a précisé M. Messahel. 

       

Le deuxième thème qui est "d’intérêt commun" a trait à la question de la migration, a ajouté le ministre, faisant observer quun sommet devrait se tenir sur ce sujet le mois de novembre prochain à La Valette (Malte).

       

"Nous sommes interpellés, en tant que pays voisins, sur ce phénomène en nous intéressant à ses causes, tout en faisant le lien entre la migration, le développement et les conflits", a-t-il souligné. 

       

Le 3ème thème concerne la lutte antiterroriste pour laquelle "lAlgérie et lUE sont engagées dans des efforts communs en tant que partenaires", a expliqué

le ministre, ajoutant, par ailleurs, que le 4ème thème concerne la situation au Sahel, avec notamment la mise en oeuvre de laccord de paix et de réconciliation nationale au Mali.

       

Le 5ème et dernier thème est relatif aux questions liées à la dé-radicalisation, a-t-il expliqué, relevant que lAlgérie "présentera un exposé sur son expérience en la matière lors du prochain sommet, prévu à cet effet  à New York".

       

De son côté, Mme Mogherini a indiqué avoir échangé avec M. Messahel des points de vues sur la situation en Libye, soulignant que lUE "est préoccupée par ce qui passe dans ce pays". 

       

"Nous partageons les mêmes points de vue et nous soutenons une solution politique devant aboutir, dans les prochains jours, à un gouvernement dunion nationale en Libye. Autrement la situation risque de devenir difficile", a-t-elle estimé. 

        

"Nous avons également abordé avec M. Messahel les questions relatives aux dossiers de la sécurité, du terrorisme et de la dé-radicalisation, de même que la migration et les réfugiés", a ajouté Mme Mogherini, précisant qu’il sagit pour lAlgérie et lUE "de travailler en partenariat pour relever des défis communs".