عربي   Français   English

 


  

M. MESSAHEL s'entretient avec l'envoyé personnel de Ban Ki-moon pour le Sahara occidental 18/10/2010

 

M. MESSAHEL s'entretient avec l'envoyé personnel de Ban Ki-moon pour le Sahara occidental 


Le Ministre Délégué Chargé des Affaires Maghrébines et Africaines, M. Abdelkader MESSAHEL, s'est entretenu dimanche à Alger avec M. Christopher Ross, envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental. 

M. Ross est arrivé dimanche à Alger pour une tournée dans la région du Maghreb dans le cadre des efforts des Nations unies en vue de parvenir à un règlement au conflit du Sahara occidental. 

Au cours de sa visite dans la région, M. Ross mènera des consultations avec les parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc, et les Etats voisins, l'Algérie et la Mauritanie, et ce, en préalable de la prochaine série de réunions informelles prévues en novembre 2010, avait indiqué lundi dernier un communiqué du porte-parole du secrétaire général de l'Onu. 

Le Conseil de sécurité avait demandé, dans sa dernière résolution (1871), au Maroc et au Front Polisario de poursuivre les négociations sous les auspices du secrétaire général de l'Onu, "sans conditions préalables et de bonne foi", en vue de parvenir à une "solution politique juste, durable et mutuellement acceptable" qui pourvoie à l'autodétermination du peuple du Sahara occidental. 

Le Maroc et le Front Polisario ont engagé en juin 2007 des négociations directes, sous l'égide de l'Onu, dont quatre rounds ont eu lieu depuis à Manhasset, près de New York, et deux réunions informelles à Vienne à New York, sans aboutir à une avancée réelle. 

La dernière réunion informelle sur le Sahara occidental a eu lieu à New York, en février dernier, date à laquelle les parties ont réaffirmé leur engagement à poursuivre leurs négociations dès que possible. 

La quatrième Commission de l'Assemblée générale des Nations unies chargée de la décolonisation a adopté à l'unanimité, lundi dernier à New York, une résolution qui réaffirme le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, rappelle-t-on. 

Le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique. Il est considéré comme territoire non-autonome par l'Onu depuis 1966.