عربي   Français   English

 


  

Entretiens denses et de vaste portée entre les Présidents BOUTEFLIKA et HOLLANDE 16/06/2015

 

 

Le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Ramtane LAMAMRA a indiqué à l’APS que la visite d’amitié et de travail effectuée à Alger par le Président de la République Française, François HOLLANDE est venue opportunément, deux ans et demi après le lancement en Décembre 2012 à Alger des chantiers de construction d’un partenariat d’exception entre l’Algérie et la France, pour permettre aux deux Chefs d’Etat d’évaluer les avancées et les acquis et pour donner une impulsion renouvelée à l’œuvre de rénovation et de développement de la relation algéro-française.

Cette visite d’amitié et de travail a été conçue, préparée et réalisée non seulement en tant que couronnement d’une étape qualitative importante durant laquelle les bases du partenariat d’exception ont été posées de manière méthodique, mais également en tant que point de départ d’une nouvelle, tout aussi importante, de consolidation, de diversification et d’élargissement de la coopération autour d’ambitions sans cesse plus grandes, dans l’équilibre des intérêts et une valorisation optimale des avantages comparatifs et des complémentarités.

 

Le Président Abdelaziz BOUTEFLIKA a eu avec son homologue français des entretiens denses et de vaste portée qui ont ouvert de nouvelles perspectives au partenariat d’exception entre l’Algérie et la France. Les deux Chefs d’Etat ont pu faire le constat que les instruments de pilotage que sont le Comité Intergouvernemental de Haut niveau (CIHN) que co-président les Premiers Ministres des deux pays et le Comité Mixte Economique algéro-français (COMEFA) fonctionnent bien. Il en va de même pour les autres cadres de préparation des décisions, de maturation des projets, de suivi et de règlement des contentieux, de traitement persévérant de questions sensibles concernant la mémoire ainsi que la dimension humaine, dans ses expressions passées, présentes et futures, de la relation algéro-française.

 

Les Présidents Abdelaziz BOUTEFLIKA et François HOLLANDE ont dégagé des orientations de nature stratégique pour le travail futur des deux Gouvernements dans tous les domaines de coopération.

 

 

Les deux Chefs d’Etat ont relevé avec satisfaction les convergences importantes dans l’action respective de leurs pays dans toutes les sphères des relations internationales, ainsi que des similitudes nombreuses dans leurs approches des grands défis contemporains, qu’ils soient politiques, sécuritaires, économiques ou environnementaux. Sous cet éclairage, les diplomaties des deux pays assureront la conception et la conduite d’actions de coopération politique dans le contexte des objectifs du dialogue stratégique que l’Algérie et la France entretiennent à leur satisfaction mutuelle. Au-delà de la conjugaison des efforts dans le cadre du renforcement de la coopération internationale contre le terrorisme ainsi que pour la solution pacifique des crises en Libye, au Moyen-Orient, au Mali et dans le reste du continent africain, les Présidents Abdelaziz BOUTEFLIKA et François HOLLANDE ont souhaité davantage de coordination pour contribuer ensemble au succès des grandes échéances internationales que sont la Conférence d’Addis Abeba de Juillet sur le financement du Développement, celle de New York en Septembre sur les Objectifs de Développement Durable (2015-2030), et celle de Paris sur le Changement climatique à la fin de cette année.

En somme, la visite d’amitié et de travail du Président de la République française à Alger a donné lieu à un véritable enrichissement de la pensée stratégique qui anime l’édification du partenariat d’exception entre les deux pays ainsi qu’à une actualisation de la vision d’ensemble des intérêts communs de différentes natures que partagent l’Algérie et la France.

Le Président Abdelaziz BOUTEFLIKA et le Président François HOLLANDE ont fait de cette nouvelle rencontre qui les a réunis à Alger un moment privilégié pour célébrer l’amitié entre les peuples algérien et français et pour donner davantage de substance et de consistance aux relations multiformes entre les deux pays. Ils ont également ajouté un surcroît de confiance et de cordialité à la relation personnelle solide entre deux Chefs d’Etat éminents qui fixent ensemble un regard lucide sur un avenir prometteur.