عربي   Français   English

 


  

Lamamra: Plusieurs questions examinées par le conseil exécutif de l'UA 12/06/2015


Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, a affirmé vendredi à Johannesburg (Afrique du Sud) que plusieurs questions notamment sécuritaires sont examinées lors de la 27e session ordinaire du conseil exécutif de l'Union africaine (UA).

        Dans une déclaration en marge des travaux de la session, M. Lamamra a précisé que les questions sécuritaires débattues sont "liées au terrorisme, au piratage et au crime transfrontalier", ajoutant que les conclusions seront soumises à la 25e session de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement.

        A l'ordre du jour de la réunion du conseil exécutif également l'examen des "questions politiques, notamment les crises et les questions institutionnelles liées au soutien de l'action africaine commune au sein des instances de l'UA et ses annexes représentants,"en l'occurrence les groupes africains activant à l'ONU et dans les différentes capitales influentes".

        Le ministre d'Etat a fait savoir que la délégation algérienne à Johannesburg prenait part à toutes les réunions aussi bien restreintes que celles regroupant les membres de l'UA.

        Les ministres des Affaires étrangères examineront en outre lors de leurs travaux qui se poursuivent vendredi à huis clos le premier plan décennal de mise en £uvre de l'Agenda 2063 ainsi que le projet de budget de l'Organisation pour l'exercice 2016.

        Les participants évoqueront par ailleurs les différentes activités entreprises dans le cadre de la mise en £uvre du Programme d'intégration économique pour l'Afrique et de la préparation des contributions de l'Afrique dans le contexte de la 21ème session de la Conférence des parties à la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21) prévue à Paris fin 2015.

        La 25e session de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement se tient sous le thème :  "Autonomisation de la femme et le développement en vue de la concrétisation de l'Agenda 2063 de l'Afrique".