عربي   Français   English

 


  

l’Algérie souhaite que la prochaine conférence de Rio débouche sur des actions 09/03/2011

 

Développement durable: l’Algérie souhaite que la prochaine conférence de Rio débouche sur des actions 


L’Algérie a souhaité lundi à New York que la prochaine conférence de Rio sur le développement durable aboutisse à un programme d’actions concret, doté d’un financement adéquat. 

Intervenant lors de la réunion du Comité préparatoire de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Conférence Rio+20 en 2012 à Rio de Janeiro), le représentant algérien a indiqué que la préoccupation majeure de l’Algérie, comme de l’Afrique du Nord en général, était la désertification et la sécheresse. 

Pour lui, l’objectif de Rio+20 doit consister aussi à examiner les raisons qui expliqueraient les maigres résultats enregistrés depuis 1992 en matière de lutte contre la désertification et de la promotion du développement durable.

Dans ce sens, le représentant de l’Algérie a soutenu que la Conférence ne doit renégocier ni les conclusions ni les principes retenus lors de la Conférence de 1992, mais plutôt aboutir à un programme d’actions concret, doté d’un financement adéquat. 

Il a également préconisé que les brevets de propriété intellectuelle ne doivent pas devenir un obstacle aux transferts de technologie. 

La conférence ''Rio+20’’, qui marquera le vingtième anniversaire de la première Conférence de l’ONU sur l’environnement et le développement qui a eu lieu à Rio (Sommet de la Terre), aura pour thèmes principaux l’économie verte, considérée comme un concept à l’intersection de l’environnement et de l’économie, et le cadre institutionnel du développement durable.