عربي   Français   English

 


  

Algérie-UE: évaluation à Alger de l'état de la coopération entre les deux parties 16/04/2015


Les travaux de la quatrième session du comité d'association Algérie-Union Européenne (UE) se sont ouverts jeudi à Alger avec l'objectif d'évaluer l'état de la coopération entre les deux parties durant les dix années écoulées.

La session examinera notamment les programmes d'appui de l'UE au développement avant la tenue du conseil d'association au niveau ministériel prévu à Bruxelles le 19 mai, a déclaré le directeur de la Coopération avec l'UE au ministère, Ali Mokrani.

La session d'Alger réunit les hauts fonctionnaires de la délégation européenne conduite par le directeur exécutif des régions d'Afrique du Nord, Moyen Orient et de la péninsule arabique, Hugues Mingarelli, et la délégation algérienne conduite M. Mokrani.

Le comité d'association évaluera le progrès et "l'état de la coopération durant les 10 années écoulées et passer en revue les programmes d'appui de l'UE au développement sectoriel qui sont au nombre de 10 programmes, visant le renforcement des capacités et la mise à niveau des administrations et des organismes algériens", a précisé M. Mokrani avant l'ouverture des travaux, qui se déroulent à huis clos.

Selon le même responsable, les deux parties procèderont à une "évaluation approfondie et globale" sur l'état et les perspectives de la coopération Algérie-UE.

La partie algérienne, a-t-il ajouté, mettra à profit cette opportunité pour "réitérer sa volonté de promouvoir une relation stratégique et un partenariat diversifié avec l'UE, qui prend en ligne de compte les avantages comparatifs des attentes algériennes".

Il s'agit particulièrement de l'"accompagnement de la diversification de l'économie nationale" à travers la promotion de l'exportation des hydrocarbures et l'utilisation des concessions, accordées à l'Algérie dans le cadre de l'accord d'association, d'accès au marché européenne", a souligné M. Mokrani.

Première du genre à se tenir à Alger, cette session coïncide avec le 10 ème anniversaire de l'entrée en vigueur de l'accord d'association mis en place au titre de l'article 98 de l'accord d'association mis en oeuvre le 1er septembre 2005.

Le comité d'association est un organe d'une nature horizontale dont le mandat est d'évaluer toute la coopération entre l'Algérie avec l'UE, rappelle-t-on.

Sept sous comités sectoriels et thématiques se penchent sur les aspects relatifs aux secteurs inscrits dans le cadre de la coopération Algérie-UE. Ces comités traitent notamment des axes en relations avec le "dialogue politique", le dossier "sécuritaire" et des "droits de l'homme".

La partie algérienne, a-t-on fait savoir, insistera sur l'importance accordée à "la dimension humaine dans les relations Algérie-UE" dans le sens d'une meilleure circulation des personnes et des idées, à la protection des droits des membres de la communauté nationale établie dans les Etats membres de l'UE.

Dans le cadre institutionnel et du suivi de la mise en oeuvre de l'accord d'association, "des groupes de travail ad hoc" sont créés pour traiter des affaires sociales, de la coopération économique, des compensations commerciales, et de l'énergie".