عربي   Français   English

 


  

Lamamra à partir de Washington: l’Algérie est un pays exportateur de paix et de sécurité 10/04/2015

 


Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a affirmé jeudi à Washington que l’Algérie est un pays exportateur de paix et de stabilité, rappelant qu’elle a vaincu le phénomène du terrorisme.

        Dans une communication donnée au Centre for Strategic and International Studies (CSIS, Centre d'études stratégiques et internationales), qui est un groupe de réflexion américain non gouvernemental basé à Washington, M. Lamamra a mis l’accent sur les efforts de l’Algérie qui a réussi à combattre et vaincre le terrorisme tout en réconciliant les Algériens, à la faveur notamment de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, approuvée par voie référendaire en 2005.

        Dans le cadre de ce Think Tank, le ministre s’est attardé aussi sur la position de l’Algérie et ses efforts allant dans le sens d’instaurer la paix et la sécurité dans les pays de la région ainsi que dans la sous-région du Sahel.

        Il a affirmé à cet égard que l’Algérie encourage l’ensemble des actions et des initiatives allant dans le sens de lutter contre le terrorisme dans le but d’instaurer une paix et une sécurité durables dans la région et de par le monde. 

        Le chef de la diplomatie algérienne a cité notamment l’accord de paix et de la réconciliation national paraphé par les parties maliennes à Alger le 1er mars dernier, au terme de cinq rounds de pourparlers et négociations.

        Le ministre a également évoqué le dialogue interlibyen, entamé en Algérie et dont l’objectif demeure identique à celui du Mali, à savoir rétablir la paix et la sécurité dans ces deux pays et préserver leur intégrité territoriale.

        En ce sens, l’Algérie est "impliquée" dans l'élaboration du dispositif de l’architecture pour la paix et la sécurité dans la région et en Afrique, sachant qu’elle abrite le Centre africain d'études et de recherches sur le terrorisme (CAERT), a rappelé le ministre. 

        L’Algérie demeure également "active" dans divers initiatives, entre autres celles des pays du Champ (Algérie, Mauritanie, Mali, Niger) du Sahel et du Comité d'état-major opérationnel conjoint (CEMOC) de même que sa participation au différents fora et rencontres au niveau international pour l’instauration de la paix et de la sécurité. 

        Les intervenants au cours de cette rencontre ont affiché pour leur part un intérêt grandissant et exprimé beaucoup d’égard à l’Algérie. A cet effet, le directeur du département Moyen-Orient au CSIS, Jon B. Alterman, a salué le rôle de l’Algérie et sa contribution dans l’instauration de la paix et de la sécurité dans le monde. 

        M. Lamamra, qui est en visite de travail de deux jours aux Etats-Unis, avaient présidé jeudi avec le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, la clôture de la 3e session du Dialogue stratégique entre l’Algérie et les Etats-Unis.