عربي   Français   English

 


  

L’Algérie et l’Italie pour une solution politique en Libye et le renforcement de la lutte anti terroriste 19/03/2015

 


Les positions de l’Algérie et de l’Italie sont "convergentes" sur la nécessité de trouver une solution politique à la crise en Libye et de renforcer la lutte contre le terrorisme, a affirmé mercredi à Rome le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel.

 
"Les positions de l’Algérie et de l’Italie sont convergentes et consistent à préserver l’unité territoriale et la souveraineté de la Libye et la cohésion de son peuple, ainsi que l’encouragement à une solution politique à la crise qui passe par la constitution d’un gouvernement libyen aux larges compétences", a expliqué M. Messahel  au terme d’un long entretien avec le ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Paolo Gentilini.
 
M. Messahel a, par ailleurs, indiqué que son entretien avec le ministre italien avait constitué une occasion pour les deux pays de réitérer leur plein soutien aux efforts des Nations Unies et de leur envoyé spécial Bernardino Léon, en faveur d’une solution politique à la crise que connait ce pays voisin.
 
Les deux parties ont également réaffirmé leur détermination à renforcer la lutte contre le terrorisme, un fléau transnational qui menace la sécurité de tous les pays, a-t-il soutenu.
 
"Je suis satisfait de cette visite qui témoigne sur la grande importance accordée par l’Algérie et l’Italie à la résolution, dans les plus proches délais, de la crise en Libye et au retour de la paix et de la sécurité dans ce pays voisin", a ajouté M. Messahel.
 
Le ministre délégué a, par ailleurs, réitéré l’"importance" de la coordination des pays voisins de la Libye pour "accompagner ce pays frère à surmonter les difficultés auxquelles il est confronté". Difficultés qui, a-t-il dit, "menacent également la sécurité et la stabilité de l’ensemble de la région.
 
Il a, dans ce sens, annoncé la tenue dans "les jours qui viennent" de la 6ème session des pays voisins à N’Djamena. M. Messahel est arrivé mercredi matin à Rome pour rencontrer le ministre italien des Affaires étrangères et de la coopération internationale dans le cadre des consultations permanentes entre les deux pays sur les questions de haut intérêt.