عربي   Français   English

 


  

Les participants à la réunion d'Alger s'engagent pour la préservation de l'unité de la Libye 11/03/2015

Les parties libyennes participant à la réunion d'Alger ont été unanimes à souligner l'impératif d'oeuvrer à la préservation de l'unité nationale de la Libye, à lutter contre le terrorisme et à former un Gouvernement d'union nationale, a affirmé mercredi à Alger le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel.

"Tous les participants ont exprimé leur attachement au principe de préservation de l'unité nationale et de la cohésion du peuple libyen et affirmé leur détermination à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes outre la formation d'un gouvernement d'union nationale", a précisé M. Messahel à l'issue du 1er round de négociations tenues à Alger.

"Cela constitue un message positif au peuple libyen qui attend beaucoup de cette réunion et un signal fort pour l'opinion publique internationale, à savoir que la Libye est en quête de stabilité et veut régler ses problèmes loin de toute ingérence étrangère", a-t-il ajouté affirmant que "le peuple libyen est capable de sortir de cette situation en conjuguant les efforts de tous ses enfants".

M. Messahel a, à cette occasion, salué le courage et le sens élevé de responsabilité dont ont fait preuve les participants à la réunion d'Alger, "qui sont désormais conscients que le règlement de la crise en Libye passe par la solution politique et le dialogue national" soulignant que "tout le monde est d'accord sur ces principes" fondamentaux du processus du dialogue libyen.

S'agissant de l'importance de cette réunion, le ministre délégué a précisé qu'"il s'agit de la première rencontre qui regroupe les partis et acteurs politiques activant sur la scène libyenne pour dialoguer sur le sort et l'avenir de leur pays" affirmant que "l'Algérie est fière d'abriter cette réunion".

"En tant que pays voisin nous, resterons toujours aux côtés de la Libye du fait des liens historiques unissant les peuples algérien et libyen", a-t-il dit.

Il a, en outre, affirmé que "l'Algérie soutient le dialogue et la solution politique à toute crise, en ce sens que ces deux éléments constituent la seule voie à même d'imposer la paix à toutes les parties", a-t-il dit.