عربي   Français   English

 


  

Règlement de la crise libyenne: convergence des vues entre l'Algérie et l'Egypte 09/03/2015

Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel a annoncé, dimanche au Caire, l'existence d'une convergence des vues d'Alger et du Caire concernant l'impératif d'assurer la stabilité de la Libye et son unité territoriale à travers un règlement politique de la crise que traverse ce pays.

"L'Algérie et l'Egypte partagent la même position concernant le règlement de la crise en Libye. Nous sommes pour un règlement politique de la crise et soutenons la lutte antiterroriste ainsi que les efforts entrepris par l'ONU et les pays voisins", a précisé M. Messahel dans une déclaration à l'issue de sa rencontre avec le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Chokri.

M. Messahel a, en outre, fait état d'une coordination entre les deux pays voisins de la Libye, soulignant le danger que représente le terrorisme dans ce pays et les menaces qu'il fait peser sur les pays de la région.

"Il existe une parfaite coordination avec la partie égyptienne concernant la situation en Libye, mais aussi avec les pays voisins, l'ONU ou de toute autre partie soucieuse de la stabilité, de la souveraineté, de l'unité et de l'intégrité territoriale de le Libye", a affirmé M. Messahel qui a annoncé qu'une réunion de coordination devra regrouper prochainement au Tchad les pays voisins de la Libye.

"La coordination avec l'Egypte se fait également sur le plan continental, onusien et méditerranéen ainsi qu'avec tous les pays concernés par la crise libyenne", a-t-il poursuivi précisant qu'une réunion regrouperait dans les prochains jours l'Algérie, l'Egypte et l'Italie pour tenter de trouver une solution globale à la crise en Libye, le retour de la stabilité et la lutte contre le terrorisme qui menace l'intégrité et la stabilité des pays voisins et même les pays européens.

S'agissant de sa visite au Caire, M. Messahel a indiqué qu'elle s'inscrivait "dans le cadre du dialogue et de la concertation, bases des relations privilégiées qui lient les deux pays" ajoutant que sa rencontre avec le ministre égyptien avait porté sur "les relations bilatérales exceptionnelles et la prochaine visite du Premier ministre, Abdelmalek Sellal en Egypte outre les derniers développements survenus dans la région, notamment en Libye qui a fait l'objet d'un large débat".

"L'Algérie et l'Egypte peuvent, en usant de leurs poids dans la région, contribuer à la préservation de la sécurité dans les pays arabes et au renforcement de la stabilité dans la région", a souligné M. Chokri, saluant la complémentarité et la parfaite coordination entre les deux pays.

Le ministre égyptien a, par ailleurs, mis en exergue la convergence des vues des deux pays quant aux questions liées à la préservation de la stabilité et de l'intégrité territoriale de la Libye, soulignant l'importance  de l'action commune en matière de lutte antiterroriste.