عربي   Français   English

 


  

Palestine: l'Algérie appelle le Conseil de sécurité à examiner positivement le projet de résolution arabe 23/12/2014

Le Ministre des Affaires Etrangères, M. Ramtane Lamamra, a indiqué que l'Algérie appelle le Conseil de sécurité à examiner positivement le projet de résolution arabe, qui lui a été soumis le 17 décembre dernier, portant cessation de l'occupation israélienne dans les territoires palestiniens.

"L'Algérie se félicite du soutien de la communauté internationale à la cause palestinienne qui s'est traduit par la reconnaissance de l'Etat de Palestine par le Royaume de Suède et d'autres Etats et parlements européens, a indiqué M. Lamamra dans une allocution au début de la conférence de presse animée conjointement mardi au siège du ministère des Affaires étrangères, avec le président palestinien, Mahmoud Abbas.

Il a souligné les décisions des parlements de Grande Bretagne, de France, d'Irlande, du Luxembourg, du Portugal et du Parlement européen qu'il a qualifiées de positions courageuses car appelant les gouvernements de leurs pays à reconnaître l'Etat de Palestine.

"Ces pas constituent un couronnement de la lutte du peuple palestinien et une reconnaissance de ses grands sacrifices à travers des décennies et reflètent, à la fois, le ras-le-bol des Palestiniens avant les autres", a-t-il estimé.

Il a rappelé à ce propos, les déclarations du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, qui, selon lui, ces pas qui interviennent après l'échec collectif à faire progresser le processus de paix dénotent du ras-le-bol d'une grande partie de la communauté internationale de l'intransigeance et de la politique israéliennes.

D'autre part, M. Lamamra a affirmé qu'il était temps pour la communauté internationale d'assumer ses responsabilités à l'égard du peuple palestinien pour faire respecter la légalité internationale en Palestine, intensifier les démarches internationales et sensibiliser l'opinion publique internationale à cette cause juste tout en rappelant à l'organisation onusienne ses responsabilités fondamentales et historiques pour la consécration des droits inaliénables de ce peuple.

A cette occasion, il a souligné le soutien de l'Algérie aux démarches entreprises par la direction palestinienne et celles qu'elle envisage d'entreprendre à l'avenir à tous les niveaux en vue d'unifier les rangs palestiniens et de mobiliser le soutien international pour la cessation de l'occupation dans le cadre d'un calendrier précis et des garanties internationales effectives.

Le Ministre des Affaires Etrangères a ajouté par ailleurs, que la journée mondiale de la solidarité avec le peuple palestinien intervient à un moment où la colère de ce peuple atteint son paroxysme en raison de la politique d'agression d'Israël qui maintient les plans de colonisation, le blocus inhumain dans la bande Ghaza, la judaïsation de la ville sainte d'Al Qods et les tentatives d'effacement du patrimoine culturel et historique du peuple palestinien.

Cette conjoncture est marquée également, a-t-il encore dit, par l'impasse à laquelle a abouti le processus de paix du fait de la politique d'atermoiement suivie par les gouvernements israéliens successifs et qui ont vidé les accords d'Oslo et les traités de paix de leur essence.