عربي   Français   English

 


  

"La situation en Libye nous interpelle à plus d'un titre" 09/12/2014


Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a affirmé mardi à Oran que la situation en Libye, pays voisin en proie depuis des années à une crise interne, interpelle à plus d'un titre tous les pays africains.

 

"La situation en Libye constitue une source de profonde inquiétude et nous interpelle à plus d’un titre", a-t-il observé, lors de la première journée du 2ème séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique.

 

Evoquant les crises et conflits qui secouent le continent africain, le chef de la diplomatie algérienne a soutenu que le dialogue entre Libyens est la "seule voie pour parvenir à une réconciliation nationale", soulignant les efforts menés par l’ONU ainsi que l’action développée par l’UA et celle des pays de la région à l’initiative de l’Algérie, visant à aider les Libyens à engager un processus de dialogue.

 

Au sujet du Mali, M. Lamamra a estimé que la situation connaissait des "développements encourageants », soulignant que le processus de négociations d’Alger, dont la 4ème phase s’est tenue en novembre dernier, constitue une "véritable opportunité que les parties maliennes ont su saisir en vue de parvenir à un accord de paix global et définitif".

 

Il a estimé, par ailleurs, que le virus Ebola qui obère des pays africains, amplifie les contraintes sur la sécurité, la paix et le développement dans le continent.

 

"L’épidémie du virus Ebola obère des pays africains frères, a des répercussions multiformes aux plans social, économique et humain, amplifiant les contraintes déjà pesantes en matière de paix, de sécurité et de développement en Afrique", a souligné le ministre.

 

Il a réitéré, à ce propos, la solidarité et l’engagement de l’Algérie aux côtés des pays touchés par cette épidémie, notant que ces pays déploient des efforts, souvent dans des conditions particulièrement difficiles.