عربي   Français   English

 


  

Règlement de la crise en Libye: convergence de vue "totale" entre l'Algérie et les Etats-Unis 09/12/2014


Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, a relevé mardi à Alger une "convergence" de vue "totale" entre l'Algérie et les Etats-unis sur la nécessité d'une solution politique à la crise libyenne.

"Il y a une convergence de vue totale entre l'Algérie et les Etats Unis dans la recherche d'une solution politique à la situation en Libye pour faire démarrer le processus de négociations", a déclaré M. Messahel à la presse à l'issue de l'audience qu'il a accordée à l'adjointe au sous-secrétaire d'Etat américain chargée de la défense, Amanda Dory.

Il a insisté sur la nécessité d'encourager les efforts déployés actuellement par les Nations Unis pour faire démarrer le processus de négociations pour  un règlement politique de la crise libyenne.

Le ministre a indiqué, en outre, que la situation en Libye et au Sahel ont constitué l'"essentiel" des questions abordées avec la responsable américaine.

"Nous avons eu l'occasion, indépendamment de la réunion bilatérale  sur la coopération militaire algéro-américaine, d'avoir un échange de vues sur la situation dans la région. Donc il est évident que la situation en Libye et au Sahel ait constitué l'essentiel des questions abordées", a-t-il précisé.

Il a, dans ce sens, ajouté qu'"il faut que la Libye retrouve rapidement sa stabilité qui est fondamentale et essentielle dans la lutte antiterroriste dans la sous région".

"L'Algérie et les Etats-unis vont continuer à se consulter, à échanger leurs analyses et essayer de travailler à faire aboutir le processus qui préserverait l'unité de la Libye et sa stabilité", a affirmé M. Messahel.

Le ministre a dans ce sens souligné la nécessité que les situations en Libye et au Mali soient réglées "le plus rapidement possible", pour que, a-t-il expliqué, la lutte contre le terrorisme, "déjà engagée dans la région, puisse réellement être le souci majeur de nos pays".

De son côté, Mme Dory a déclaré qu'elle se trouvait en Algérie pour discuter des questions et problèmes qui intéressent l'Algérie et les Etats Unis, notamment les questions sécuritaires, ainsi que de la coopération militaire, déjà existante entre les deux pays.

Mme Dory conduit la délégation américaine qui participe à la 6ème réunion de dialogue militaire conjoint algéro-américain. La 5è réunion s'était tenue aux Etats-Unis en 2012.