عربي   Français   English

 


  

Sellal appelle les entreprises turques à participer au renouveau économique de l’Algérie 20/11/2014

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a appelé, mercredi à Alger, les entreprises turques à participer à l'oeuvre algérienne de renouveau économique à travers des projets rentables et mutuellement bénéfiques.

"J'invite les investisseurs et les capitaines d'industrie turcs à s'engager avec leurs partenaires algériens pour travailler ensemble afin de renforcer les liens d'amitié et de coopération entre nos deux pays et participer à l'œuvre algérienne de renouveau économique et social", a déclaré M. Sellal dans son allocution de clôture du  forum d'affaires algéro-turc, en présence du président turc, Recep Tayyip Erdogan, en visite officielle en Algérie.

Il a relevé que le modèle entrepreneurial turc performant dans de nombreux domaines d'activités correspondait aux besoins de l'économie algérienne pour bâtir, notamment, des projets rentables et mutuellement bénéfiques.

Pour le Premier ministre, le niveau actuel des échanges commerciaux entre les deux pays et leur énorme potentiel humain et matériel laissent entrevoir des perspectives ‘‘très prometteuses’’ pour la coopération et les relations économiques algéro-turques.

Selon ses estimations, le nombre d’entreprises turques activant en Algérie devrait passer à 1.500 en 2015 contre 940 actuellement, et ce, grâce à des partenariats qui devraient être créés entre les  investisseurs algériens et turcs.

Commentant les entretiens qui s’étaient tenus mercredi entre le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et M. Erdogan,  le Premier ministre a indiqué qu'ils constitueraient "la base de consolidation’’ des relations politiques et économiques entre les deux pays dans la perspective du deuxième sommet  Afrique-Turquie prévu vendredi prochain à Malabo (Guinée Equatoriale).

A ce propos, il a exprimé le soutien de l'Algérie à la Turquie lors de ce sommet entre le continent africain et ce pays.

Abordant le processus de mutation économique engagé par l'Algérie sous la conduite du président Bouteflika, M. Sellal a indiqué qu'il visait la conjugaison de toutes les potentialités du pays en faveur de la croissance, de la diversification de l'économie nationale pour la création de richesse et d'emplois pérennes, notant que l'industrie, l'agriculture, l'énergie et le tourisme constituent les les domaines fondamentaux de cette démarche.

Dans son allocution, le Premier ministre a cité les principaux avantages comparatifs qu'offre l'Algérie en matière d'investissements, en soutenant que les entreprises turques tireront notamment profit de la stabilité politique et macroéconomique durable, de la disponibilité de l'énergie, de la qualification de la main d'œuvre et d'un système bancaire avec de réelles capacités de financement.

Le souhait de l'Algérie, a affirmé M. Sellal,  est d'aller ensemble avec la Turquie sur des marchés étrangers notamment en Afrique.