عربي   Français   English

 


  

Réforme du Conseil de sécurité: l'Algérie a réaffirmé son engagement en faveur de la position africaine (MAE) 18/11/2014

 


L'Algérie a réaffirmé son engagement en faveur de la position africaine commune sur la réforme du Conseil de sécurité, dite consensus d'Ezulwini, et a appelé à l'unité et la cohésion du Comité des 10 (C10), a indiqué, mardi le ministère des Affaires étrangères.

Lors de la réunion du Comité des 10 (C10) de l'Union africaine (UA) sur la réforme du Conseil de sécurité, le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Abdelhamid Senouci Bereksi, a réaffirmé « l'engagement de l'Algérie en faveur de la position africaine commune, dite consensus d'Ezulwini, et appelé à l'unité et la cohésion du C10 ».

M. Bereksi qui conduit la délégation algérienne à cette réunion, a également souligné l'"importance qui s'attache à une approche globale, inclusive et consensuelle du processus de réforme".

Le C10 de l'UA sur la réforme du Conseil de sécurité s'est réuni lundi 17 novembre à Nairobi sous la coprésidence des ministères des Affaires étrangères de Sierra Leone, coordonnateur du C10 et du Kenya, et ce en présence de la commissaire aux Affaires politiques de la commission de l'UA.

"La réunion avait pour objet l'examen des derniers développements des négociations intergouvernementales et l'état de mise en oeuvre des recommandations du sommet du C10 tenu à Oyo en mai dernier".

La séance d'ouverture a été marquée par la présence du chef d'Etat kenyan, M. Uhuru Kenyatta, qui a prononcé à cette occasion une importante allocution.

Les membres du comité ont procédé à l'examen des récents développements des négociations intergouvernementales à New York et des perspectives, à la lumière d'un exposé présenté par le coordonnateur du comité (Sierra Leone).

"Les participants ont, à l'issue de cette réunion, adopté un rapport soulignant, en particulier, l'importance qui s'attache à l'unité et la cohésion de l'Afrique qui doit continuer à s'exprimer d'une même voix dans ce processus particulièrement sensible".

Ils ont également appelé à l'intensification des contacts avec les autres groupes de négociations et des Etats membres en particulier, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité.

Le C10 soumettra un rapport sur ses activités au prochain sommet de l'UA en janvier 2015.