عربي   Français   English

 


  

Le président Bouteflika reçoit de nouveaux ambassadeurs 16/11/2014


Le président Bouteflika reçoit le nouvel ambassadeur de Palestine

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu dimanche à Alger, M. Louai Mahmoud Taha Aissa, qui lui a remis ses lettres de créance l'accréditant en qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l'Etat de Palestine en Algérie.

L'audience s'est déroulée en présence du ministre d'Etat, directeur de Cabinet de la Présidence de la République, Ahmed Ouyahia, et du ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel.

"Je suis content d'avoir rencontré son excellence, le président Bouteflika qui s'est enquis des derniers développements en Palestine, à Ghaza et à El-Qods et qui m'a demandé des nouvelles du président Abou Mazen", a déclaré le diplomate palestinien à la presse au sortir de l'audience.

"J'ai été agréablement surpris par l'intérêt accordé par le président Bouteflika à toutes les questions inhérentes à la Palestine", a ajouté le diplomate palestinien.

Le nouvel ambassadeur du Soudan

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu dimanche à Alger, M. Issam Aouadh Metouali, qui lui a remis ses lettres de créance l'accréditant en qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Soudan en Algérie.

L'audience s'est déroulée en présence du ministre d'Etat, directeur de Cabinet de la Présidence de la République, Ahmed Ouyahia, et du ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel.

Dans une déclaration à la presse au sortir de l'audience, le nouvel ambassadeur du Soudan a affirmé avoir évoqué avec le président Bouteflika les relations bilatérales, précisant avoir "perçu une convergence de vues concernant l'ensemble des questions internationales et régionales".

"Nous avons également évoqué les relations économiques entre les deux pays, lesquelles nécessitent davantage d'intérêt pour les hisser à la hauteur des relations politiques", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le diplomate soudanais qui a transmis au président Bouteflika les salutations du président et du peuple soudanais, a indiqué avoir donné au Chef de l'Etat un aperçu sur les derniers développements survenus au  Soudan.

Le nouvel ambassadeur du Mali

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu dimanche à Alger M. Nainy Touré, qui lui a remis ses lettres de créance l’accréditant en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Mali en Algérie.

Dans une déclaration à la presse à l'issue de l'audience, l'ambassadeur du Mali a relevé le rôle que joue l'Algérie dans les négociations intermaliennes.

"L'Algérie est le centre des négociations des pourparlers intermaliens et vous connaissez le rôle que joue l'Algérie dans ces négociations", a-t-il indiqué, ajoutant que c'était un "grand un honneur" pour lui d'être associé à cette question.

"Nous avons foi en l'avenir et avec l'appui de tout le peuple algérien, nous pourrons arriver à une solution pour le bien du Mali et de la sous-région", a-t-il dit.

Et le nouvel ambassadeur des Pays-Bas

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu dimanche à Alger Mme Vanhaaften Anje Willmijn, qui lui a remis ses lettres de créance l’accréditant en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume des Pays-Bas en Algérie.

L’audience s’est déroulée en présence du ministre d'Etat, directeur de Cabinet de la Présidence de la République, Ahmed Ouyahia et du ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel.

Dans une déclaration à la presse à l'issue de l'audience, le nouvel ambassadeur du Royaume des Pays-Bas,  Mme Vanhaaften Anje Willmijn, a qualifié de "très bonnes" les relations qui lient les deux pays.

Les entretiens ont porté également sur la coopération dans le domaine économique qui peut être améliorée davantage, a-t-elle dit, précisant que le secteur de l'agriculture a été aussi évoqué lors de l'audience.

Mme Willmijn a indiqué, par ailleurs, avoir abordé avec le président de la République "la situation dans la région (du Sahel) et le rôle que joue l'Algérie dans cette zone".

Elle a affirmé que les Pays-Bas soutiennent "fortement" les efforts de l'Algérie pour la stabilisation et la paix dans cette région.