عربي   Français   English

 


  

Messahel souligne l'importance de la coopération de l'Algérie avec Interpol 04/11/2014


Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines,  Abdelkader Messahel, a souligné, mardi à Monaco, "l'importance qu'attache l'Algérie à la coopération qu'elle a instaurée dès son indépendance avec Interpol dans le domaine de la lutte contre la criminalité".

Intervenant au cours des travaux de la 3ème Réunion ministérielle internationale, qui se tiennent en marge de la 83ème Assemblée générale d'Interpol, M. Messahel a estimé que "cette coopération est aujourd’hui un motif de satisfaction et une base pour continuer à travailler avec Interpol pour son approfondissement dans les différents domaines".

Présentant les grandes lignes de la politique suivie pour doter le pays d’une police moderne et professionnelle au service du citoyen, de la société et du pays, M. Messahel a souligné que "l'Algérie a adopté une stratégie évolutive fondée sur son riche capital expérience de lutte, sur le sacrifice de ses hommes et sur les acquis enregistrés dans son combat contre le terrorisme et le crime organisé".

"Cette stratégie, a-t-il ajouté, repose, prioritairement, sur la professionnalisation et la modernisation des services de police et le développement de leurs capacités d’action, sur la consolidation de la relation de confiance avec le citoyen, ainsi que sur la mise en place de standards internationaux en matière de principes de l’Etat de droit et le respect des droits fondamentaux".

"Cette politique, a-t-il encore précisé, s’est traduite par la mise en oeuvre de nombreux programmes dans d’importants domaines parmi lesquels la formation, la communication interne et externe, la spécialisation, l’utilisation des TIC ainsi que le renforcement de la confiance avec le citoyen".

M. Messahel a, par ailleurs, souligné "toute l’importance qu’accorde l’Algérie à AFRIPOL en tant que plate-forme de coopération active entre les polices africaines".

AFRIPOL, qui  a  été crée au mois de février dernier, aura son siège à Alger.

Evoquant la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, M. Messahel a réitéré la volonté et la disponibilité de l'Algérie à "favoriser et à promouvoir le développement et le renforcement des relations de coopération entre la police nationale et celle des pays de la région, d’Afrique et du monde".

"Cette position, a t-il indiqué, résulte de la conviction de l’Algérie que le terrorisme et le crime organisé, sous toutes ses formes, ne cessent de se globaliser, de se sophistiquer et de constituer ainsi des menaces redoutables pour la paix et la sécurité de tous les pays sans exception".

M. Messahel a rappelé, dans ce contexte, les initiatives récentes prises par l’Algérie pour promouvoir la coopération policière au niveau régional et international à travers, notamment  les programmes de formation menées annuellement avec les polices d’un grand nombre de pays africains.

Il a, en outre souligné  le rôle joué par l’Algérie dans l’adoption par le conseil de sécurité des Nations Unies de la résolution 2133 relative au paiement des rançons.

M. Messahel a également rappelé la décision du conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine de tenir lors du premier trimestre de l’année prochaine une réunion de haut niveau consacrée à la question de la criminalisation par les Nations Unies de toutes les sources de financement du terrorisme, et ce à travers un protocole complémentaire à la convention internationale de lutte contre le terrorisme.

M. Messahel a dirigé la délégation algérienne, composée du Général major et directeur général de la sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel et de hauts cadres de la DGSN, qui a pris part aux travaux de la 3ème réunion ministérielle internationale qui se tient à Monaco, en marge de la 83ème Assemblée générale d’Interpol.

Cette réunion, placée sous le thème "Célébrer 100 années de progrès et de réalisation" a été ouverte par le prince Albert Il de Monaco et a enregistré la participation de plus de 140 pays, dont près de cent représentés au niveau ministériel.