عربي   Français   English

 


  

L’Algérie Réitère à Rabat son Attachement à l’Intégration de l’UMA 22/01/2008

 

L’Algérie Réitère à Rabat son Attachement à l’Intégration de l’UMA 


L’Algérie a réitéré lundi à Rabat son "attachement fondamental" à l’objectif d’intégration de l’Union du Maghreb arabe (UMA) au cours des travaux d’une journée de la 6ème réunion des ministres des Affaires étrangères des pays de la Méditerranée occidentale. 

M. Abdelkader MESSAHEL, ministre délégué aux Affaires maghrébines et africaines, a rappelé dans son intervention durant ces travaux qui se sont déroulés à huis clos, "l’attachement fondamental" de l’Algérie à l’objectif d’intégration et de consolidation économique de l’UMA (Algérie, Libye, Mauritanie, Maroc et Tunisie). 

"Un objectif qui l’a tant mobilisé, dans ses tentatives et efforts pour redonner un souffle nouveau à la construction maghrébine", a t-il ajouté, précisant que "c’est en se fondant dans cette conviction que (l’Algérie) a fait la proposition consistant à promouvoir une communauté économique maghrébine". 

Le ministre a ajouté que "de larges chantiers s’ouvrent dans cette perspective et portent sur des domaines (à) vitaux", donnant comme exemple concret les projets structurants (de cette intégration maghrébine) en cours de réalisation de l’autoroute est-ouest et la ligne de chemins de fer est-ouest. 

Par ailleurs, M. MESSAHEL, abordant le volet de l’intégration économique et la circulation des personnes, a fait remarquer que "nous devons ensemble, Maghrébins et Européens, rénover notre partenariat". 

Il a ainsi relevé que "la zone de libre-échange euro-méditerranéenne et l’objectif recherché d’une prospérité partagée ne pourront se concrétiser que si l’on donne le plein sens à la libre-circulation des personnes". 

"Sans une telle approche et sans le plein respects des droits des migrants légalement établis et leurs familles (à), il serait illusoire de vouloir réaliser les objectifs tracés par notre partenariat euro-méditerranéen dans le délais", a ajouté M. MESSAHEL. 

Le ministre a en outre rappelé la proposition algérienne faite récemment à Lisbonne pour la tenue d’une conférence ministérielle euro-méditerranéenne pour le développement, réaffirmant le souhait de l’Algérie à ce que le cadre des 5+5 "puisse être générateur d’une véritable coopération économique". 

Il a, d’autre part, appelé à l’élargissement "de notre dialogue et de notre concertation à toutes les thématiques d’intérêt commun pour faire de cette région le véritable socle de notre partenariat" euro-méditerranéen. 

La 6ème réunion des ministres des Affaires étrangères des "5+5" s’est achevée par un appel au renforcement du dialogue entre les pays de la Méditerranée occidentale et le renforcement du partenariat entre les pays membres.