عربي   Français   English

 


  

L'UMA et l'UE Décident de Relancer le Dialogue Politique 23/01/2008

 

L'UMA et l'UE Décident de Relancer le Dialogue Politique 


La réunion entre les chefs de la diplomatie des pays de l’Union du Maghreb arabe (UMA) et la troïka de l’Union européenne dont les travaux se sont déroulés à huis clos, s’est achevée mardi avec une large convergence de vue sur la nécessité de relancer le dialogue entre les deux ensembles, interrompu depuis 1991. 

Cette réunion a été organisée pour "la reprise du dialogue entre les pays de l’UMA et l’UE", selon des participants à cette rencontre qui ont mis en évidence l’impérieuse "nécessité de relancer le partenariat entre l’UMA et l’UE". 

La reprise de ce dialogue politique entre les deux ensembles a été réaffirmée autant du côté de l’UMA que de l’UE, a-t-on souligné de sources proches de cette réunion. 

Les ministres des Affaires étrangères des pays de l’UMA (Algérie, Libye,Maroc, Mauritanie et Tunisie) et la Troïka de l’UE présidée par les chefs de la diplomatie slovène Dimitrij Rupel ont, à l’issue de ces travaux, adopté un document final qui "réaffirme l’importance du dialogue entre l’UMA et l’UE". 

Les ministres des deux ensembles ont également souligné "l’importance d’un approfondissement des relations entre les deux parties, ainsi que l’intérêt d’une régularité des rencontres entre UMA-Troïka-UE". 

Le même document précise que "ce dialogue devra s’appuyer sur le renouveau de la coopération intra-maghrébine", évoquant, d’autre part, "la nécessité de l’intégration régionale ainsi que le renforcement du dialogue dans des domaines prioritaires". 

Les participants à cette rencontre, qui constitue une reprise du dialogue entre les deux ensembles après un gel qui aura duré un peu plus de 16 ans dans le sillage de l’affaire Lockerbie, ont également abordé les thèmes importants des investissements, l’environnement, la sécurité maritime, les NTIC, le dialogue interculturel et, entre autres, l’énergie et la désertification. 

Par ailleurs, les ministres des Affaires étrangères de l’UMA ont sollicité la présidence slovène de l’UE pour qu'elle transmette "à l’ensemble des pays membres de l’UE l’engagement politique des pays de l’UMA en faveur d’une coopération régionale renforcée, basée sur une approche pragmatique et concertée". 

Des mécanismes de rencontres périodiques entre les deux ensembles devraient, d’autre part, être examinés prochainement par des ateliers d’experts qui devront se pencher sur des domaines de coopération d’ores et déjà identifiés. 
Plusieurs chefs de délégations ministérielles ont souligné leur "optimisme" quant à une relance durable du dialogue entre l’UMA et l’UE. 

La délégation algérienne à ces travaux était conduite par le ministre délégué aux Affaires maghrébines et africaines, M. Abdelkader MESSAHEL. 

Cette rencontre s’est déroulée en présence du SG de l’UMA, M. Lahbib Benyahia, et de la commissaire européenne chargée des Relations extérieures et de la Politique européenne de voisinage, Mme Benita Ferrero-Waldner.