عربي   Français   English

 


  

M. BELKHADEM: "La Redynamisation des Relations Inter-Maghrébines .... 29/04/2008

 

M. BELKHADEM: "La Redynamisation des Relations Inter-Maghrébines Doit se Faire sur des Bases Bien Définies" 


La redynamisation des relations inter-maghrébines doit se faire sur des bases "bien définies" et s'inscrire dans le temps, a déclaré à Tanger M. Abdelaziz BELKHADEM, secrétaire général de l'instance exécutive du parti du Front de libération nationale (FLN). 

Dans une allocution prononcée lors d'une rencontre à l'occasion du 50e anniversaire du congrès des partis du Maghreb arabe dimanche à Tanger, M. BELKHADEM a préconisé "le dialogue franc" pour dégager des "solutions durables aux problèmes". 

M. BELKHADEM a mis en avant le rôle de l'Algérie qui, a-t-il dit, a de tout temps, défendu les causes justes dans le monde, rappelant l'aide et l'assistance qu'elle n'a cessé d'apporter à la lutte juste des peuples de contrées éloignées telles le Vietnam, l'Angola, le Mozambique, la Guinée Bissau et le Cap Vert. 

Il a rappelé, dans ce contexte, le soutien de l'Algérie au peuple palestinien "qu'elle continuera de soutenir jusqu' au recouvrement de ses droits légitimes et l'édification de son Etat indépendant avec El Qods pour capitale". 

"Comment l'Algérie saurait-elle alors demeurer insensible à ce qui se produit dans son environnement immédiat", s'est -il interrogé. 

Pour M. BELKHADEM, demander à l'Algérie "de prendre une telle position signifie un dénigrement des valeurs dont elle s'est toujours abreuvée". 

"Mon pays, poursuit M. BELKHADEM, fait face aujourd'hui à des accusations malveillantes et se voit prêter des visées qui n'ont jamais fait partie de ses ambitions, et je voudrais dire en toute franchise que le mal n'existe pas forcément que chez l'Autre et que cet Autre n'est pas toujours source de nos problèmes". 

Il a souligné, par la même, l'impératif "de réviser nos positions de manière continue et de se mettre à la place de l'Autre pour essayer de le comprendre et de saisir ses motivations, les idées qui orientent ses actions et les valeurs qu'il défend". 

"L'objectif urgent de la conférence de Tanger a été atteint", a indiqué M. BELKHADEM qui a souligné que "le peuple algérien restera reconnaissant aux peuples maghrébins pour leur soutien inconditionnel et indéfectible à sa lutte pour la liberté". 

Le secrétaire général de l'instance exécutive du FLN a par ailleurs déploré "la division" qui frappe actuellement les pays du Maghreb arabe, ajoutant que "nos aïeux avaient su préserver l'unité maghrébine en dépit des mines et des barrières électrifiées dressées par le colonisateur". 

Nous sommes appelés à retenir, avec sérieux et objectivité les nombreux enseignements des obstacles qui ont freiné l'élan unioniste, et condamné l'espace maghrébin à demeurer en deçà des attentes de ses peuples, a encore ajouté M. BELKHADEM. 

Il est des formes et des modes de coordination et de partenariat qui confortent les complémentarités, favorisent la convergence des intérêts et traitent les problèmes avec intelligence et sagacité sans les occulter ni les ignorer, a indiqué M. BELKHADEM pour qui le qualificatif du Grand Maghreb ne doit pas se limiter à l'espace géographique. 

Le Maghreb arabe sera grand à la faveur de sa capacité à faire face aux nombreux défis que nous aurons réussi à relever, a-t-il soutenu. 

M. BELKHADEM s'est dit enfin convaincu que la conférence de Tanger "a ouvert à nos peuples des perspectives prometteuses qui étaient et demeurent à leur portée", avant d'appeler à redonner espoir à tous les militants maghrébins et à tous les peuples de la région en la concrétisation du Grand Maghreb.