عربي   Français   English

 


  

Réunion à New York du GCTF : réaffirmer la volonté de l'Algérie à poursuivre la lutte contre le terrorisme 23/09/2014


La 5ème réunion ministérielle du Forum global de lutte contre le terrorisme (GCTF) qui aura lieu mardi à New York constituera une nouvelle opportunité pour l'Algérie de réaffirmer sa volonté et son engagement à lutter sans relâche contre ce fléau transnational.


"Cette session examinera, notamment, l'extrémisme violent, la situation au Sahel et en Afrique et la question du financement du terrorisme en relation avec le renforcement des mécanismes internationaux pour le tarissement de ses sources, en particulier le trafic de drogues et le paiement des rançons".


Cette rencontre, à laquelle prend part le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, sera une occasion pour l'Algérie de réaffirmer son engagement et sa détermination à lutter sans relâche contre le fléau transnational du terrorisme dans le cadre de la légalité internationale et la Stratégie antiterroriste mondiale adoptée par l'ONU en 2006.


Crée en septembre 2011, le Forum regroupe 29 Etats de toutes les régions du monde et de l'Union européenne. Il a pour vocation notamment d'identifier les besoins nationaux et internationaux en matière de lutte contre le terrorisme.

L'Algérie copréside avec le Canada un des cinq groupes de travail du Forum consacré au Sahel.

Forte de son expérience acquise en matière de lutte contre le terrorisme après avoir subi les affres de ce fléau, l'Algérie déploie des efforts soutenus pour éradiquer ce fléau transnational qui menace la paix et la sécurité internationales.


Des efforts sont également déployés sans cesse par l'Algérie qui préside le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA) et abrite le centre africain d'études et recherche sur le terrorisme (CAERT), afin de tarir les sources de financement des organisations terroristes, notamment par la criminalisation du payement de rançons exigées contre la libération d'otages.


C'est dans ce cadre que l'Algérie avait appelé au cours du dernier Sommet du Conseil de paix et de sécurité de l'UA, consacré au terrorisme et à l'extrémisme violent, qui a eu lieu le 3 septembre dernier à Nairobi (Kenya), à la tenue à Alger d'une réunion de haut niveau de l'UA sur le tarissement des sources de financement du terrorisme.


Lors de la 4è réunion ministérielle du GCTF tenue en septembre 2013 à New York , le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, avait  réaffirmé les efforts engagés sans relâche par l'Algérie dans la lutte contre le terrorisme.


Confirmant également les liens structurels entre paix et sécurité et développement, le ministre avait réitéré la volonté de l'Algérie de jouer pleinement son rôle dans le cadre des mécanismes du GCTF.


"L'Algérie condamne non seulement le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations mais poursuit les efforts internationaux pour consolider le consensus mondial contre l'extrémisme, le fanatisme et l'intolérance et renforcer les mécanismes de prévention et de lutte contre leurs effets et leur apologie", avait souligné M. Lamamra.