عربي   Français   English

 


  

Le tarissement des ressources financières, un moyen efficace contre le terrorisme 22/09/2014

 

Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, a affirmé lundi à New York que le tarissement des ressources financières des groupes terroristes constituait un moyen efficace pour lutter contre ce fléau transnational.

M. Messahel a souligné, lors d'une réunion de haut niveau sur la lutte contre les nouvelles menaces pour la paix et la sécurité en Afrique, la nécessité d'intensifier les efforts pour un tarissement des ressources financières des groupes terroristes.

Il a, dans ce contexte, expliqué que le crime transnational, le financement provenant de sources occultes et le payement de rançons aux preneurs d'otages, alimentaient les capacités opérationnelles des groupes terroristes en leur fournissant les ressources nécessaires au recrutement de nouveaux éléments et à l'acquisition de matériels et d'équipements.

Lors de cette rencontre organisée par des hommes d'affaires d'Afrique et à laquelle ont pris part plusieurs ministres africains, M. Messahel, a fait part de la tenue prochainement à Alger d'une réunion de haut niveau de l'Union africaine (UA) sur le tarissement des sources de financement du terrorisme.

Il a rappelé, à cet effet, que cette initiative a été entérinée par le Conseil de paix et de sécurité de l'UA lors de sa conférence au sommet consacrée au terrorisme et à l'extrémisme violent, qui s'est tenue le 3 septembre à Nairobi (Kenya).

M. Messahel a, en outre, mis en garde contre les menaces que fait peser le terrorisme et ses connexions sur la paix et la sécurité en Afrique.

M. Messahel participera demain mardi à la 5ème réunion ministérielle du Forum global de lutte contre le terrorisme dans le cadre de ses efforts permanents pour l'éradication de ce fléau transfrontalier.