عربي   Français   English

 


  

M. MEDELCI : "faire de l'UMA un partenaire régional efficient" 20/04/2009

 

M. MEDELCI : "faire de l'UMA un partenaire régional efficient" 


Le Ministre des Affaires étrangères, M. Mourad MEDELCI, a souligné la nécessité pour les pays maghrébins de déployer davantage d'efforts pour faire de l'Union du Maghreb arabe (UMA) un partenaire régional efficient avec les autres ensembles régionaux et internationaux. 

A l'issue des travaux de la 28ème session du conseil des ministres des Affaires étrangères de l'UMA, M. MEDELCI a indiqué que l'établissement de relations de coopération et de partenariat équilibrées et accrues avec les ensembles et groupements régionaux et internationaux "nous incite à harmoniser nos positions et coordonner nos efforts afin d'agir en tant que partenaire régional solide et fort pour préserver les intérêts de nos peuples". 

Le Ministre des affaires étrangères a ajouté à ce propos que le conseil ministériel a souligné lors de sa 28ème session la nécessité pour les pays maghrébins de coordonner également leurs efforts et leurs positions concernant leurs relations avec les grands pays tels que les Etats unis, la Chine et le Japon. 

La 28ème session du conseil des ministres des Affaires étrangères de l'UMA a en outre examiné et adopté les recommandations du comité de suivi, notamment celles relatives au budget 2009 de l'UMA et à l'évaluation du processus d'intégration économique, a ajouté M. MEDELCI exprimant sa satisfaction quant au taux d'avancement de plusieurs projets. 

Le Ministre a souligné dans ce contexte le progrès réalisé dans la mise en place d'une communauté économique maghrébine affirmant qu'un "bureau d'études a été mis en place pour le parachèvement des décisions y afférentes". 

Il a précisé dans ce sens que le dossier présenté la semaine dernière aux experts "sera soumis aux réunions au niveau des ministres pour la concrétisation des recommandations, notamment celles relatives aux propositions à soumettre aux chefs d'Etat et de gouvernement maghrébins". 

Il s'agit du projet de création d'une banque maghrébine, a ajouté M. MEDELCI précisant que les ministres de l'UMA ont décidé à cet effet de "convoquer en mai prochain une dernière réunion sous l’égide des ministères des Finances et avec la collaboration des experts en vue d'élaborer le projet final de cette banque" en tenant compte des observations émises par certains pays dont l'Algérie. 

Le Ministre a estimé que cette réunion "devrait ouvrir la voie à la tenue de l'Assemblée générale constitutive de la banque maghrébine" et par conséquent "à la concrétisation du projet" adopté par tous les pays maghrébins. 

Concernant les questions politiques, M. MEDELCI a souligné que le conseil a consacré "une grande partie" des ses travaux à l'examen de la situation sur la scène arabe notamment les développements survenus au Proche Orient à la lumière du dernier sommet arabe de Doha. 

A cet effet, le conseil a décidé de tenir avant la participation à chaque sommet, des réunions de coordination et de consultation entre les pays de l'Union en vue d'unifier les positions, une démarche déjà prise, a-t-il rappelé, avant la tenue du dernier sommet de Doha. 

Cette session qui a été précédée depuis jeudi par des réunions des hauts responsables et du comité de suivi, a pris fin dimanche par l'adoption des recommandations élaborées par le comité de suivi après débat et introduction des amendements nécessaires. 

Outre M. MEDELCI, ont pris part à cette rencontre ses homologues de Libye, de Tunisie, du Maroc et de Mauritanie, respectivement MM. Moussa Koussa, Abdelwahab Abdallah, Taieb Fassi Fihri, Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou ainsi que le secrétaire général de l'UMA, M. Lahbib Benyahia. 

Lors de cette rencontre maghrébine, les ministres ont examiné nombre de questions relatives aux réalisations accomplies par l'UMA sur les plans économique, culturel et social et la position des cinq Etats membres quant aux développements survenus sur les scènes arabe et méditerranéenne. Ils ont procédé également à une évaluation approfondie des étapes effectives entreprises pour la relance de l'action unitaire à laquelle les pays de l'UMA aspirent.