عربي   Français   English

 


  

Agressions israéliennes sur Ghaza : l'Argentine salue l'initiative de l'Algérie pour la tenue d'une AG de l'ONU 10/08/2014

L'Argentine salue l'initiative de l'Algérie pour la tenue, mercredi dernier, d'une Assemblée générale des Nations unies pour débattre de la situation dans les territoires palestiniens occupés particulièrement à Ghaza, a indiqué, dimanche à Alger, le vice-ministre argentin des Affaires étrangères, Eduardo Antonio Zuain.

"Nous sommes tout à fait d'accord avec l'Algérie (pour convoquer une Assemblée générale de l'ONU) afin d'appeler à un cessez le feu, d'évoquer l'aide humanitaire et pour dénoncer l'agression militaire israélienne contre la Palestine", a déclaré M. Zuain à l'issue de la séance de travail qu'il a eu avec le secrétaire général du ministère des Affaire étrangères, Abdelhamid SENOUCI BEREKSI.

Le vice-ministre argentin des Affaires étrangères a souligné l'importance d'un cessez le feu "immédiat", car ceux qui sont touchés par cette agression israélienne sont des femmes et des enfants en particulier et la population civile de manière générale, a-t-il déploré.

La réunion de l'Assemblée générale des Nations unies a été convoquée à la demande du groupe des pays arabes à l'ONU à l'initiative de l'Algérie en vue de mobiliser la communauté internationale dans le but de mettre fin aux agressions israéliennes contre l'enclave palestinienne de Ghaza.

Par ailleurs, M. Zuain a expliqué que sa visite de travail de trois jours en Algérie avait pour objectif de "réaffirmer" l'amitié historique entre les deux peuples et les gouvernements ainsi que de discuter des différents domaines de coopération.

Qualifiant cette coopération de "forte", le diplomate argentin a expliqué que celle-ci touchait différents secteurs, tel la culture, l'éducation, la pharmacie ainsi que l'agriculture, où l'Argentine, a-t-il dit, "détient une très grande expérience".

"Nous voulons transférer notre technologie dans le domaine de l'agriculture à l'Algérie", a-t-il noté, précisant avoir traité lors de cette séance de travail, des différentes opportunités d'investissements.

M. Zuain a indiqué en outre, que son pays partageait la même vision que l'Algérie en ce qui concerne les problèmes à l'échelle internationale.