عربي   Français   English

 


  

Crash d'avion au Mali: Accord algéro-franco-malien sur l'analyse des boites noires et l'identification des dépouilles 31/07/2014

Le Ministre des Affaires étrangères, M. Ramtane Lamamra, a finalisé jeudi avec ses homologues français Laurent Fabius et malien Abdoulaye Diop, un accord tripartite concernant l'analyse des enregistreurs (boites noires) du vol AH 5017 et des débris de l'avion de la compagnie espagnole "Swift Air" affrété par Air Algérie qui s'est crashé jeudi dernier alors qu'il assurait la liaison Ouagadougou-Alger, ainsi qu'aux modalités d'identification des dépouilles humaines.

Cet accord "se fonde sur les prérogatives reconnues par le droit international au pays sur le territoire duquel l'accident a eu lieu, la république du Mali ainsi qu'au pays dont la compagnie aérienne nationale assurait l'exploitation de l'aéronef, l'Algérie et intègre la responsabilité et les capacités scientifiques et technologiques de la France qui compte le plus grand nombre de ressortissants parmi les victimes de l'accident".

Il a été convenu en vertu de cet accord que le Mali "a souhaité l'assistance des services français compétents pour procéder à l'analyse des enregistreurs de vol et des débris de l'aéronef et à l'identification des restes humains des passagers du vol AH 5017".

Tous les échantillons prélevés en collaboration avec les équipes d'experts des différents pays feront l'objet d'analyse "dans des infrastructures médico-légales françaises avec une participation effective et substantielle d'experts de police scientifique algériens et d'autres pays concernés".