عربي   Français   English

 


  

Les pays voisins de la Libye sont le "maillon fort" du processus de règlement de la crise 30/07/2014

Le ministre des Affaires étrangères, M. Ramtane Lamamra a affirmé mercredi à Alger que les pays voisins de la Libye constituaient-en sus du peuple libyen lui-même - le "maillon fort" du processus de règlement de la crise dans ce pays.

"La diplomatie algérienne est parvenue, de manière effective, à convaincre tout un chacun que le maillon fort du processus de règlement de la crise en Libye consistait -en sus du peuple libyen lui-même - en les pays voisins qui sont les mieux placés pour comprendre la culture et l'histoire de ce pays et qui sont directement concernés par les incidences de la situation interne sur leurs frontières", a souligné M. Lamamra.

Pour M. Lamamra, "l'échec des initiatives internationales, mises en œuvre ces trois dernières années, est dû au fait que le seul souci résidait dans la mise en place des institutions élues au détriment des institutions militaires et sécuritaires et sans compter suffisamment avec l'aide des pays voisins".

Dans ce contexte, le Chef de la diplomatie a passé en revue les efforts que consent l'Algérie pour convaincre les différentes parties libyennes de s'engager sur la voie de la réconciliation nationale, mise en œuvre en Algérie et dans d'autres pays africains et arabes, partant du fait qu'"il n'existe point d'alternative".

M. Lamamra a fait savoir que l'Algérie menait des contacts avec toutes les parties libyennes, et appelait au respect de la volonté du peuple libyen qui aspire à la paix et à la réconciliation.