عربي   Français   English

 


  

Vol AH 5017 : l'Algérie est la première à avoir été informée de la disparition de l'avion 26/07/2014

L'Algérie a été la première à être informée de la disparition de l'avion de la compagnie espagnole Swift Air affrété par Air Algérie, assurant la liaison Ouagadougou-Alger, a réaffirmé samedi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères,M.  Abdelaziz Benali-Cherif.

Le porte-parole du MAE a souligné que dès l'annonce de la disparition de l'appareil, les autorités algériennes avaient pris toutes les mesures nécessaires en de telles circonstances, rappelant notamment l'installation de deux cellules de crises, une au niveau du ministère des Affaires étrangères et une autre présidée par le ministre des Transports, Amar Ghoul.

Il a ajouté que l'Algérie avait mobilisé ces différentes structures et institutions concernées par ce genre de catastrophe.

"Vous devez tous être sûrs que l'Etat algérien, fort de ses compétences et de sa riche expérience, a pleinement assumé son devoir vis-à-vis de cette catastrophe aérienne" qui a coûté la vie à 116 victimes dont 6 Algériens, avait indiqué le ministère des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, lors d'un point de presse vendredi animé conjointement avec les ministres des Transports, Amar Ghoul et de la Communication, Hamid Grine, à l'aéroport international Houari-Boumediene.

L'Etat algérien "a mobilisé ses différentes structures et institutions et il est en contact permanent avec les pays concernés", avait-il ajouté.

"La première information sur le lieu du crash a été donnée par un mouvement armé du Nord du Mali, dont les membres se trouvent à Alger dans le cadre des négociations en cours menées sous l'égide de l'Algérie pour trouver une solution à la crise malienne", avait précisé M. Lamamra.

"Des éléments de ce mouvement se trouvaient près du lieu du crash et l'information a par la suite été confirmée par toutes les parties", avait-il poursuivi.

"L'enquête devant établir les circonstances du crash incombe au Mali, pays où d'est déroulé l'accident", avait souligné M. Lamamra.

Un appareil de la compagnie espagnole Swiftair s'est crashé jeudi dans le nord du mali. Les débris de l'avion, un MD-83, ont été retrouvés vendredi et il n'y avait aucun survivant parmi les 116 passagers, issus de plusieurs nationalités, dont 6 Algériens et 54 Français.

Les deux boites noires de l'appareil ont été retrouvées par les équipes de recherche.