عربي   Français   English

 


  

Session du Comité stratégique algéro-malien: le Mali disponible pour une solution dans sa région du Nord 16/07/2014

Le Mali a réitéré sa "pleine disponibilité" à oeuvrer de "bonne foi" avec les mouvements du Nord du pays à la recherche d’une solution "globale" et "définitive" à la crise qui y prévaut, indique le communiqué final algéro-malien, au terme de la 5e session du Comité bilatéral stratégique algéro-malien sur le Nord-Mali.

 

"Tout en rappelant l’importance qu’attachent les hautes autorités maliennes au règlement de la crise dans le septentrion malien, la partie malienne a réitéré sa pleine disponibilité à oeuvrer de bonne foi avec les mouvements du Nord à la recherche d’une solution globale et définitive à cette crise", a précisé le communiqué conjoint, signé par les ministres des Affaires étrangères des deux pays, Ramtane Lamamra (Algérie) et Aboulaye Diop (Mali).

En outre, la partie malienne a renouvelé sa confiance en l’Algérie pour "mener à bien" cette phase du dialogue inter-malien et l’a encouragée à poursuivre l’effort de "transparence" et de "coordination" qu’elle a engagé avec ses partenaires.

La réunion de haut niveau de soutien au dialogue intermalien pour le règlement de la crise dans le Nord de la République du Mali se déroule actuellement à Alger avec la participation de l’Algérie, Mali, Niger, Burkina Faso, Tchad, Mauritanie, UA, Cedeao, ONU, UE et OCI.

A la même occasion, la partie algérienne a informé la partie malienne du résultats des concertations qu’elle a engagé avec les partenaires bilatéraux et multilatéraux du Mali et de leur "pleine" mobilisation pour accompagner "utilement" le processus de dialogue inter-malien envisagé.

La 5e session du Comité bilatéral stratégique algéro-malien sur le Nord-Mali constitue un aboutissement des efforts "persévérants" déployés notamment par l'Algérie pour le règlement de la crise malienne, avait indiqué la veille M.Lamamra.

A la faveur de la 5e session de leur Comité bilatéral stratégique, l’Algérie et le Mali ont échangé des points de vues sur les défis à la paix et à la sécurité régionale, a ajouté le communiqué, précisant qu’à cet égard, les deux pays ont réitéré leur "volonté de continuer à oeuvrer en commun" afin de les relever (les défis) pour le bien des deux pays et de l’ensemble des pays de la sous-région.

L’Algérie et le Mali sont, également, convenus de continuer à travers le Comité de traduire "la volonté politique" des deux chefs d’Etat de bâtir une "relation spéciale basée sur un partenariat stratégique entre les deux pays".

La 5e session du Comité bilatéral stratégique algéro-malien sur le Nord-Mali "constitue à la fois un aboutissement et un point de départ. Un aboutissement des efforts persévérants qui n'ont pas cessé depuis le 19 janvier dernier, lorsque le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, et le président malien, Ibrahim Boubacar Keita, ont créé ce comité, chargé d'encadrer et de lancer ces efforts de l'Algérie, tendant à contribuer au lancement du dialogue inter-malien inclusif", avait  indiqué M. Lamamra.

Cette session a également été un cadre pour les deux parties qui ont échangé les vues sur l’organisation de la phase initiale du dialogue inter-maline et exprimé leur satisfaction pour les "progrès enregistrés dans les préparatifs engagés de part et d’autre en vue du lancement de cette phase dans les meilleurs conditions", lit-on, par ailleurs, dans le communiqué conjoint.

La réunion de haut niveau de soutien au dialogue inter-malien qui se déroule actuellement à Alger se tient au lendemain  d’une opération humanitaire, sous l’égide de l’Algérie, d'échange de prisonniers entre le gouvernement malien et les mouvements politico-militaires du Nord-Mali.