عربي   Français   English

 


  

Début de la réunion extraordinaire des ministres arabes des Affaires étrangères 09/04/2014

 


La réunion extraordinaire du conseil de la Ligue arabe au niveau des ministres des Affaires étrangères, ont débuté mercredi au Caire, avec la participation du président plaestinien Mahmoud Abbas, pour examiner les résultats des négociations sur le processus israélo-palestinien sous parrainage américain. 

La réunion qui se tient sur demande officielle du Président Mahmoud Abbas, traitera du soutien arabe sur les plans politique, financier et médiatique de la cause palestinienne et des dispositions à prendre pour relever les défis qui pourraient se poser à la direction et au peuple palestiniens à l'approche de la fin des négociations le 29 du mois courant, et face au refus d'Israël de libérer le quatrième groupe de détenus palestiniens et à la poursuite des violations israéliennes à Al Qods et Al Aqsa.

La réunion, à laquelle prend part le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, se penchera également sur la demande américaine relative à la prorogation des négociations et le soutien de la partie palestinienne pour la signature de plusieurs conventions et traités internationaux ainsi que la demande d'adhésion de la Palestine aux organisations et institutions internationales.

Dans une déclaration, le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, Ahmed Benhelli, a affirmé qu'"il est attendu de cette réunion un soutien arabe au négociateur palestinien aux niveaux politique, financier, matériel et médiatique".

Il a précisé que les ministres arabes procèderont d'autre part, à l'évaluation du processus des négociations après la présentation par le Président Mahmoud Abbas de son exposé devant le conseil minsitériel, soulignant qu'"il est évident que les Etats Unis et, plus précisément, leur secrétaite d'Etat John Kerry, consent un effort remarquable mais l'intransigeance du gouvernement israélien dénote de l'absence de volonté réelle pour la réalisation de la paix".

"C'est sur la base de l'exposé du président palestinien sur les négociations et démarches entreprises et du rapport du secrétaire général de l'organisation panarabe devant le conseil ministériel sur les conclusions des rencontres tenues entre le secrétaire d'Etat américain et la délégation ministérielle arabe issue du comité arabe de paix pendant neuf mois que prendra forme la position la position arabe", a poursuivi M. Benhelli. 

La position de principe arabe se base sur les "constantes immuables" de la cause palestinienne et le "soutien inconditionnel" au négociateur palestinien, a-t-il ajouté.