عربي   Français   English

 


  

Les consuls et consuls généraux d’Algérie en France et en Europe en conclave à Paris 15/03/2014

 

Les consuls et consuls généraux d’Algérie en France et en Europe, se sont réunis samedi à l’ambassade d’Algérie à Paris, sous la présidence du Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères  Abdelhamid Senouci Bereksi, en prévision de l'élection présidentielle du 17 avril.      

 

Outre l’état d’avancement des préparatifs de ce scrutin, cette réunion de travail tenue en présence des Directeurs généraux des ministères des Affaires étrangères, de la Justice et de l’intérieur et des collectivités locales, et de l’ambassadeur d’Algérie Amar Bendjama, a également permis d’évaluer les opérations de délivrance du passeport biométrique au niveau des circonscriptions consulaires d’Algérie dans ces régions.     

 

Au terme de cette réunion, Abdelhamid Senouci Bereksi, a indiqué aux correspondants de la presse algérienne que cette rencontre obéit au souci des pouvoirs publics de réunir toutes les conditions pour que ce scrutin "se déroule dans d’excellentes conditions".    

 

Il a insisté sur le rôle primordial de l’administration au regard de cette échéance dans la mesure où elle est appelée à faire preuve de "neutralité, de transparence, et faire montre d’égalité quant traitement des candidats engagés dans cette joute électorale et de respect des textes", soulignant que tous ces paramètres ont été réitérés auprès des chefs de postes consulaires de France et d’Europe, régions, qui a-t-il dit, représentent  90% de l’électoral national à l’étranger.  

 

Il a indiqué en outre que les consuls et consuls généraux ont été invités à mener "une campagne massive" de formation de tous les agents qui seront mobilisés dans les bureaux et centres de vote et aussi d’information auprès de la communauté nationale pour la "sensibiliser sur l’intérêt de participer au scrutin en optant pour le candidat de leur choix".  

 

Sur un autre volet et s’agissant de la délivrance du passeport biométrique, Abdelhamid Senouci Bereksi, a estimé que l’Etat "ne ménage aucun effort" dans ce sens et que cette opération  "est importante mais ne devrait pas devenir une obsession".

 

"L’opération de délivrance de ce document de voyage se poursuit, certains consulats sont plus en avance que d’autres", a-t-il dit, lançant un appel aux ressortissants algériens, les invitant à ne pas attendre les vacances pour se présenter en masse devant les guichets des consulats, assurant que des consignes "très fermes" ont été données aux chefs de postes consulaires pour "garantir" le meilleur accueil et conditions d’enrôlement et d’obtention de ce document.