عربي   Français   English

 


  

Un sommet de coopération algéro-italien au cours du 2e semestre de 2014 07/03/2014

Un sommet de coopération algéro-italien sera organisé au cours du deuxième semestre de l’année, a annoncé vendredi à Rome le Ministre des Affaires Etrangères, M. Ramtane Lamamra.

"Ce sommet, qui s’inscrit dans le cadre du traité d’amitié signé  en 2012  entre l’Algérie et l’Italie, permettra d’encourager davantage la coopération bilatérale entre les deux pays dans divers domaines", a indiqué M. Lamamra au terme de ses entretiens avec son homologue italienne, Frederica Mogherini.

Il a fait savoir que des accords bilatéraux, en cours de préparation, seront à l’ordre du jour de ce prochain sommet, dont la date précise "est en discussion" entre lui et son homologue italienne.

Le développement de la coopération économique algéro-italienne par des projets concrets, sera au centre de ce sommet, a souligné le ministre qui avait pris part hier jeudi à la Conférence international de soutien à la Libye, tenue à Rome en présence de représentants d’une trentaine de pays.

"Nous avons encouragé mon homologue (italienne) à envisager la préparation de ce deuxième sommet en tenant compte de l’importance de développer les relations économiques hors hydrocarbures", a-t-il expliqué.

Concernant le partenariat stratégique algéro-italien, le ministre a souhaité qu’il soit "diversifié, consolidé et élargi" à d’autres domaines outre celui de l’énergie.

"Nous constatons que nos amis italiens ne sont pas présents de manière significative en matière d’investissements directs en Algérie et nous souhaitons que cette sphère des relations économiques bilatérales reçoit une priorité dans nos interactions".

 "Nous encourageons donc nos amis italiens à contribuer notamment à la réalisation des infrastructures, en matière d’habitat et dans les ressources en eau en Algérie, et ce, dans le cadre du plan quinquennal algérien qui englobe des projets extrêmement importants et dotés de budgets considérables", a-t-il indiqué.  

M. le Ministre a, par ailleurs, dit que ses entretiens avec Mme Mogherini, avaient permis de faire un état de lieu de la mise en œuvre des accords de partenariat conclus entre l’Algérie et l’Italie dans le cadre du traité d’amitié bilatéral.

Les entretiens ont, également, porté sur des questions politiques internationales d’intérêt commun. Il s’agit notamment de la situation en Libye, en Syrie et dans la région du Sahel auxquelles l’Algérie prête une  importance particulière.

"Nos partenaires sont conscients de l’importance du rôle de l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme, le trafic d’arme et de drogue dans la région", a-t-il relevé.

M. le Ministre a, d’autre part, souhaité que le nouveau gouvernement italien contribue au renforcement de la coopération algéro-italienne, rappelant que l’Italie assumera bientôt la présidence de l’Union européenne.

"J’ai saisi cette occasion pour transmettre à la ministre (italienne) les félicitations et les vœux de l’Algérie et du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, à la nouvelle équipe gouvernementale italienne qui j’espère va contribuer au renforcement du partenariat algéro-italien", a-t-il dit.

Le chef de la diplomatie algérienne est arrivé mercredi soir à Rome pour une visite de travail qui s’achève vendredi.