عربي   Français   English

 


  

Réunion à N’Djamena du comité de haut niveau de l’UA sur le développement post 2015 28/02/2014

 

 

Les travaux de la réunion du comité de haut niveau de l’Union africaine (UA) sur l’agenda de développement post 2015 se sont ouverts vendredi matin dans la capitale tchadienne, N’Djamena, avec la participation du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en qualité de représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Les conférenciers composés de chefs d’Etat et de gouvernement, réunis au palais 15 janvier, sont appelés à finaliser et adopter de manière définitive une position africaine commune relative aux Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) post 2015.

Cette position s’articule autour de 6 piliers, à savoir la transformation structurelle des économies et croissances inclusives, de la science, technologie et innovation, du développement centré sur la population, de la durabilité environnemental et gestion des catastrophes naturelles, du financement et partenariat et de la  paix et sécurité.

Le comité de haut niveau de l’UA est également chargé de définir des stratégies de communications, de négociations et de constitution d’alliances en vue de promouvoir et d’assurer la promotion de la position africaine commune sur l’agenda de développement post 2015.

Le document final au sujet duquel l’Afrique s’apprête à engager des négociations au niveau global est appelé à succéder aux OMD fixés lors du sommet tenu à l’ONU en 2000 et auxquels l’Afrique na pas été "pleinement associée".

Les 10 membres du comité sont l’Algérie, l’Afrique du Sud, la Namibie, la Mauritanie, la Guinée-Conakry, le Congo, l’Ile Maurice, le Tchad, l’Ethiopie et le Libéria.