عربي   Français   English

 


  

Le président Bouteflika: le développement de l'Afrique nécessite de relever de nombreux challenges 27/02/2014

 



Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé jeudi que le développement de l'Afrique nécessitait de relever de "nombreux challenges" notamment en matière de paix et de sécurité.

"Les résultats enregistrés (par l'Afrique) jusqu'à présent sont encourageants, comme en atteste l'amélioration des principaux indicateurs du développement politique, économique et social. Toutefois, de nombreux challenges restent à relever notamment en matière de paix et de sécurité", a indiqué le président Bouteflika dans un message lu en son nom, par le ministre délégué chargé des

Affaires maghrébines et africaines, Madjid Bouguerra, lors d'un sommet organisé à l'occasion du centenaire de la réunification du Nigeria.

Les challenges comportent aussi, souligne le président Bouteflika, la "sécurité alimentaire, la réduction de la pauvreté, la création d'emploi, la durabilité et l'inclusivité de la croissance, ainsi que l'adaptation aux changements climatiques".

 

Des solutions africaines aux problèmes africains

 

Pour le chef de l'Etat, l'agenda africain pour le 21ème siècle a déjà été, pour une large part, défini. Ses principaux axes, a-t-il dit, consistent en une plus grande mobilisation pour promouvoir des solutions africaines aux problèmes africains, la transformation structurelle des économies, la réalisation de l'intégration sous-régionale et régionale et la poursuite de l'amélioration de la gouvernance.

"Je ne doute guère que, grâce à ses atouts, son potentiel et son volontarisme, l'Afrique est en mesure de mener à bien son programme de renaissance et d'émerger en tant que partie prenante du progrès universel", a-t-il affirmé dans son message adressé aux participants du sommet d'Abuja intitulé "Sécurité humaine, Paix et Développement : Agenda pour l'Afrique du 21ème siècle".

Relevant que le contexte mondial était marqué par la montée de l'insécurité humaine, le président de la République, a indiqué que "l'aggravation du chômage, provoquée par la crise économique mondiale, la recrudescence de mouvements extrémistes, xénophobes et intolérants, la persistance de foyers de conflits et d'instabilité et l'exacerbation de la menace du terrorisme et de la criminalité ont répandu, au sein des sociétés, un climat d'angoisse et d'incertitude quant au présent

et à l'avenir".

 

Réhabilitation des valeurs humanistes

 

"Il s'agit là d'un défi global qui ne peut être relevé, au niveau mondial et national, qu'à travers une gouvernance mieux à même de répondre aux aspirations de tous les hommes à la sécurité et au développement. Ce défi requiert, également, une mobilisation de tous au service de la réhabilitation des valeurs humanistes et du renforcement du dialogue entre les civilisations, les cultures et les

religions", a précisé le chef de l'Etat.

Le président Bouteflika a en outre indique que l'Afrique "a pleinement conscience de l'importance de ce défi dont les répercussions sont encore plus marquées sur le continent que dans les autres régions du monde".

"Depuis l'avènement de l'Union Africaine et l'adoption du NEPAD, l'Afrique met en oeuvre un processus de développement multidimensionnel couvrant l'ensemble des paramètres de la sécurité humaine, qu'il s'agisse de la promotion des droits de l'homme, de l'accès à l'éducation, la santé et l'emploi, de la lutte contre la pauvreté et les inégalités ou de la prévention et de la résolution des conflits.

Son approche est fondée sur l'appropriation et le partenariat à l'échelle locale, nationale, régionale et continentale", a-t-il expliqué.

 

Le renforcement de la sécurité au Nigeria à saluer

 

A cette occasion, le président de la République a salué les progrès réalisés par le Nigeria en matière de renforcement de la sécurité.

"Au moment où le peuple nigérian frère célèbre le centenaire de l'unification de sa grande Nation, je suis heureux d'adresser à mon frère, le Président Jonathan Goodluck, mes plus chaleureuses félicitations et mes voeux de succès continu dans son oeuvre de renforcement de la sécurité et de la stabilité, d'ancrage de la démocratie, de promotion du développement économique et de diffusion du progrès social dans son pays", a-t-il indiqué.

Les efforts persévérants du Nigeria dans ces domaines reflètent, a poursuivi le président Bouteflika, "une volonté affirmée d'accorder une place centrale à l'homme en tant qu'acteur et bénéficiaire d'un processus de développement global, ce qui constitue l'essence même de la sécurité humaine et la voie la plus appropriée pour sa réalisation".

"Je tiens, à cet égard, à souligner l'exemplarité de la démarche de ressourcement déployée depuis une année à travers tout le territoire nigérian, autour des valeurs d'unité, de solidarité et de convivialité, celles-là mêmes que l'Afrique a érigées en valeurs partagées à l'occasion du cinquantenaire de son organisation continentale", a-t-il souligné dans son message.

"Cette mobilisation trouve son couronnement à travers la Conférence au Sommet opportunément organisée à Abuja, aujourd'hui, pour recentrer l'attention de l'Afrique et du monde sur les valeurs fondamentales de l'Humanité qui sont la sève nourricière de la sécurité humaine, de la paix et du développement durable", a ajouté le président Bouteflika.