عربي   Français   English

 


  

24e session du Conseil exécutif de l'UA: M. Lamamra souligne l'expérience pionnière de l'Algérie en matière de développement 28/01/2014

Le Ministre des Affaires Etrangères, M. Ramtane Lamamra, a indiqué mardi à Addis Abeba que l'expérience de l'Algérie en matière de développement était "pionnière" avec un niveau d'autosuffisance "non négligeable".

Dans une déclaration en marge des travaux de la 24e session ordinaire du Conseil exécutif de l'Union africaine (UA), M. Lamamra a souligné "la participation de l'Algérie à tous les points d'ordre économique inscrits à l'ordre du jour de cette session ministérielle africaine, partant de son souci de réaliser l'intégration à tous les niveaux".

La délégation algérienne participe à ces travaux avec des idées "qui reflètent les réalisations de l'Algérie en matière de développement", a ajouté le Ministre des Affaires Etrangères, précisant que le pays "a atteint un niveau d'autosuffisance non négligeable".

"Quand nous voyons les efforts consentis en matière de développement, nous avons la conviction que l'Algérie mise sur l'investissement dans le développement humain", a souligné le chef de la diplomatie algérienne.

"C'est un choix stratégique et un investissement dans l'avenir", a estimé M. Lamamra, précisant que l'Algérie comptait 8 millions d'élèves et 1 million d'étudiants universitaires.

Concernant le thème du 22e sommet de l'UA, à savoir "L'agriculture et la sécurité alimentaire en Afrique", le ministre des Affaires étrangères a indiqué qu'il "traduisait le souci de réaliser le développement agricole et la sécurité alimentaire à travers le continent".

Outre les questions économiques, des questions politiques seront également examinées, notamment la situation au Soudan du Sud, en Centrafrique, en Somalie, au Mali et au Niger, a fait savoir M. Lamamra.

Evoquant la situation à Madagascar, le ministre des Affaires étrangères l'a qualifiée de "positive", précisant qu'après les élections parlementaires réussies et le retour du processus constitutionnel, ce pays "reprend sa place au sein de l'UA".