عربي   Français   English

 


  

Volonté de l'UE de consolider son partenariat avec l'Algérie en faveur de la stabilité dans la région du Sahel 15/01/2014

Le représentant spécial de l'Union européenne  (UE) au Sahel, Michel Reveyrand De Menthon, a fait part, mercredi à Alger, de la volonté de l'UE de consolider son partenariat avec l'Algérie, notamment en ce qui concerne les efforts visant à ramener la stabilité dans la région du Sahel.

"Nous nous réjouissons des convergences de vue entre l'UE et l'Algérie et du partenariat que nous souhaitons consolider davantage sur le Sahel et sur les enjeux régionaux de cette crise", a indiqué M. De Menthon, à l'issue d'une séance de travail avec le ministre délégué, chargé des Affaires maghrébines et africaines, Madjid Bouguerra.

Soulignant le rôle de l'Algérie en faveur de la stabilité dans le Sahel, il a exprimé sa "volonté" et sa "conviction" quant à la possibilité de parvenir à résoudre la crise qui secoue cette région à travers le dialogue et trouver, également, les réponses aux besoins liés à la sécurité et au développement  socio-économique et aboutir à une meilleure compréhension des relations  et des intérêts communs entre ses populations.

Pour sa part, le coordinateur de la lutte antiterroriste de l'UE, Gilles de Kerchove, qui a pris part à la réunion, a plaidé pour l'"approfondissement" du partenariat entre l'UE et l'Algérie en matière de lutte antiterroriste.

Il a évoqué, par la même occasion, le développement de la situation en Syrie, mettant en garde contre le danger que représente "un certain nombre de jeunes, a-t-il dit, qui quittent l'UE et aussi le nord de l'Afrique pour rejoindre ce pays".

M. de Kerchove a prévenu, à ce propos, "contre le risque de voir ces jeunes revenir plus radicaux, mieux formés et éventuellement même être instruits de mener une campagne d'attentats dans leurs pays d'origine voir dans les pays voisins", insistant, à cet égard, sur la nécessité d'une "plus grande coopération et une plus grande collaboration entre l'Algérie et l'UE".