عربي   Français   English

 


  

M. Bouguerra reçoit le ministre britannique pour l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient 15/01/2014

Le Ministre délégué chargé des Affaires maghrébine et africaines, Majid Bouguerra, a reçu mercredi à Alger le ministre britannique pour l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient, Hugh Robertson, qui effectue une visite de travail en Algérie de deux jours.

Dans une déclaration à la presse à l'issue de l'audience, M. Robertson a indiqué que les entretiens ont porté sur les voies et moyens à même de développer le partenariat entre l'Algérie et le Royaume-Uni et de renforcer les relations qui lient les deux pays.

Affirmant que les échanges instaurés entre l'Algérie et son pays étaient "très positifs",  M. Robertson a précisé que sa visite s'inscrivait dans le cadre du renforcement de ces  relations, qu'il qualifie de "solides".

Les deux parties ont abordé le partenariat bilatéral dans ses dimensions économique, culturelle, scientifique et sécuritaire, a-t-il affirmé.

Le Ministre britannique pour l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient effectue une visite de travail en Algérie, mercredi et jeudi, à l'invitation de M. Bouguerra, dans le cadre de la 8ème session du comité bilatéral algero-britannique, et du  renforcement du dialogue de haut niveau entre l'Algérie et le Royaume-Uni.

Un mémorandum d'entente dans le domaine de l'enseignement supérieur sera signé, et le British School For English sera inauguré à cette occasion.

Pour sa part, M. Bouguerra a indiqué que les entretiens étaient une opportunité pour les deux parties de faire le point sur l'état des relations bilatérales et de marquer leurs appréciations de la qualité et la vigueur des relations qui lient les deux pays.

Il a souligné que "les relations algéro-britanniques ont fait l'objet d'un volume de coopération extrêmement encourageant, depuis la visite du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à Londres en 2006 et celle du Premier ministre britannique, David Cameron, à Alger en 2013".

M. Bouguerra a relevé que "les relations entre les deux pays sont fortes dans tous les domaines, aussi bien sur le plan sécuritaire que politique", précisant  que "la coopération économique a été marquée par un dynamisme absolument remarquable".

Il a ajouté que les secteurs du commerce, de la santé, de l'enseignement supérieur, de la formation professionnelle et la justice ainsi que le domaine militaire ont tous connu  un volume de coopération important, précisant que sa mission, aujourd'hui, lui et M. Robertson, était de faire le bilan de cette coopération et de dégager ensemble les perspectives pour la renforcer à l'avenir.