عربي   Français   English

 


  

L’Algérie déplore l’agitation médiatique étrangère autour de l’attaque terroriste de Tiguentourine 10/01/2014

 

 

L’Algérie a déploré, jeudi, par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, l’"agitation tendancieuse" de certains médias étrangers autour de l’anniversaire du lâche attentat terroriste contre le site gazier de Tiguentourine (In Aménas).


"Nous déplorons l’agitation tendancieuse de certains médias étrangers autour de l’anniversaire du lâche attentat terroriste perpétré contre le complexe gazier de Tiguentourine", a indiqué M. Belani dans une déclaration .

"Nous rejetons vigoureusement les présentations biaisées et les allégations absurdes émises par ces médias qui, de parti pris en préjugés, en viennent quasiment à disculper les auteurs de cet odieux attentat terroriste et à faire d’une bande de criminels, sans foi ni loi, des interlocuteurs potentiels avec lesquels il y aurait matière à négociation", a-t-il souligné.


Il a rappelé que l’intervention des forces de sécurité algériennes "était impérative pour sauver des centaines de vies humaines et pour protéger un site stratégique que les terroristes projetaient de faire exploser".

Cette action "décisive", a précisé M. Belani, "était marquée du sceau du professionnalisme et elle répond à la nécessité impérieuse de préserver la souveraineté et l’intégrité de notre pays, qui ne saurait, en aucune manière, devenir l’otage des forces du mal et de la destruction".


"Aujourd’hui, nous ne pouvons que nous interroger sur les desseins de ceux qui veulent occulter le fait que la responsabilité des décès, qu’on a eu malheureusement à déplorer, est entièrement imputable aux terroristes et semer le doute sur le succès d’une opération militaire, des plus complexes, qui a été unanimement reconnue par la communauté internationale comme étant la riposte la plus adaptée face à un véritable acte de guerre lâchement commis contre un Etat et un peuple qui resteront intransigeants face au terrorisme", a ajouté le porte-parole.