عربي   Français   English

 


  

Quatre Algériens détenus en Irak bénéficient d'une grâce présidentielle (M. Lamamra) 28/12/2013

Quatre Algériens détenus en Irak ont bénéficié d'une grâce présidentielle, a déclaré samedi à Alger le ministre des Affaires étrangères, M. Ramtane Lamamra.

"Nous avons appris de source officielle que quatre Algériens détenus en Irak ont bénéficié d’une grâce présidentielle. Certains d'entre eux ont quitté le territoire irakien et d'autres sont toujours détenus" en attendant le parachèvement des procédures légales, a indiqué M. Lamamra lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre de la Communication, M. Abdelkader Messahel.

La loi irakienne stipule que celui qui bénéficie de la grâce présidentielle ne doit pas quitter le territoire irakien  jusqu'à ce que les autorités du pays s'assurent qu'il n'est pas poursuivi dans d'autres affaires criminelles.

"L'Algérie est en contact permanent avec le gouvernement irakien" concernant ce dossier, a-t-il dit, ajoutant "nous sommes parvenus à une solution avec la présidence et le gouvernement irakiens et l'exécution se fait de façon organisée et conforme à la Loi irakienne".

"L'affaire des diplomates algériens détenus en otage au Mali figure en tête des priorités de l'Etat algérien", a souligné d' autre part le chef de la diplomatie algérienne.

Aprés avoir exprimé sa compassion avec ses collègues détenus en otage et leurs familles, M. Lamamra a indiqué que  "les services compétents déploient des efforts intenses et soutenus pour la libération de ces diplomates et nous communiquerons toute bonne nouvelle concernant ce dossier".

Il a en outre annoncé "de nouvelles nominations dans le corps diplomatique sur décision du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, concernant huit ambassadeurs" qui attendent leur accréditation par les pays concernés.

Concernant les harragas (migrants clandestins), M. Lamamra a indiqué que  l’Ambassadeur algérien en Bulgarie a accompli un travail dans ce cadre vu que le problème se pose en Bulgarie.Il a souligné que "des instructions fermes ont été données à tous les ambassadeurs d'Algérie et ses consuls  à l'étranger en vue de veiller à la préservation de la dignité du citoyen algérien où il se trouve et quelle que soit sa situation régulière ou irrégulière".

"Nous devons reconnaître que chaque pays est souverain et a sa propre législation et tout un chacun est tenu de respecter les lois du pays d'accueil", a-t-il estimé.

Il a indiqué par ailleurs avoir donné des instructions aux ambassadeurs d'Algérie à l'étranger en vue d'oeuvrer à attirer davantage d'investissements étrangers, estimant que cela relève des missions dévolues aux ambassades algériennes notamment la facilitation de l'octroi de visas aux hommes d'affaires étrangers.