عربي   Français   English

 


  

La sécurité arabe passe par un dialogue et une coordination étroite entre l'Algérie et l'Egypte 26/12/2013

La sécurité arabe passe par un dialogue et une coordination étroite entre l'Algérie et l'Egypte, a indiqué jeudi à Alger le vice-ministre égyptien aux Affaires arabes, Nacer Kamel.

Dans une déclaration à la presse à l'issue de l'audience que lui a accordée M.le Ministre des Affaires Etrangères, Ramtane Lamamra, le responsable égyptien a affirmé que l'Algérie et l'Egypte étaient face à "une responsabilité historique" concernant la sécurité dans le monde arabe, notamment à la lumière des défis qui se posent à la région sur les plans sécuritaire, politique et stratégique.

Après avoir indiqué que sa visite en Algérie s'inscrivait dans le cadre des préparatifs à la visite du ministre égyptien des Affaires étrangères, Nabil Fahmi prévue le 5 janvier à l'invitation de son homologue algérien, M. Nacer Kamel a évoqué plusieurs questions prioritaires pour les deux pays.

Il a notamment abordé le dossier syrien qu'il a qualifié de "tragédie syrienne", le processus de paix au Proche-orient et les voies et moyens d'aider la Libye à recouvrer sa stabilité et à aller de l'avant.

Les mécanismes de coopération entre l'Algérie et l'Egypte tels la Haute commission mixte et le comité politique de suivi "sont stables" et ne nécessitent pas la création de nouveaux mécanismes, mais plutôt la consolidation de la coordination et de la concertation pour décider des étapes à suivre dans tous les secteurs, a estimé le responsable égyptien.

Il a indiqué, par ailleurs que l'Algérie et l'Egypte "sont deux forces importantes dans le monde arabe et en Afrique".