عربي   Français   English

 


  

Communiqué du Ministère des Affaires étrangères - A/S rappel de l'Ambassadeur du Royaume du Maroc. 31/10/2013

 L’Algérie prend note avec regret de la décision du gouvernement marocain relative au rappel pour consultations de son ambassadeur à Alger.

 
Cette décision injustifiée constitue une escalade malencontreuse qui s’appuie sur des motifs fallacieux et attentatoires à la souveraineté de l’Algérie dont les positions de principe sur les questions régionales et internationales ne sont susceptibles d’aucune remise en cause sous l’effet d’interférences étrangères.
 
La position de principe de l’Algérie sur le nécessaire parachèvement de la décolonisation du Sahara Occidental n’a jamais varié et le discours prononcé à Abuja par le Ministre de la Justice, garde des Sceaux, ne fait que rappeler la constance de cette position qui est non seulement connue mais est largement soutenue par l’Union Africaine, le Parlement Européen ainsi que par de nombreux autres acteurs internationaux.
 
La campagne ininterrompue de dénigrement de l’Algérie, menée avec acharnement par une partie de la classe politique marocaine, relayée et amplifiée par les medias publics de ce pays, est contraire à l'esprit des relations de fraternité, de coopération et de bon voisinage entre les deux pays. Cette campagne préméditée et cette escalade procèdent manifestement de la pratique connue visant à la bilatéralisation d’une question qui relève de la responsabilité des Nations Unies.
 
L’Algérie, en ce qui la concerne, maintient en place l’ensemble de ses missions diplomatique et consulaires dans le Royaume du Maroc ainsi que les Chefs des dites missions qui poursuivent normalement leurs activités. Elle forme le ferme espoir que cet épisode malheureux dans le cours des relations algéro-marocaines pourra être contenu dans sa juste dimension et être rapidement dépassé.