عربي   Français   English

 


  

Journée des Nations unies: le président Bouteflika appelle à un nouveau programme de développement pour l'après 2015 28/10/2013

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a exhorté lundi l'Organisation des Nations unies, à l'occasion de sa journée, à la mise en place d'un nouveau programme de développement pour l'après 2015, "afin de répondre aux attentes des peuples pour un mieux-être".

"A cette interpellation pressante s'ajoute la nécessité de projeter les attentes de nos peuples pour un mieux-être équitablement partagé dans un nouveau programme de développement pour l'après 2015 et à travers la conclusion d'un nouvel accord sur les changements climatiques", a soutenu le président Bouteflika, dans un message lu par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Nourredine Aouam, lors d'une cérémonie organisée au siège du ministère à l'occasion de la célébration de la journée des Nations unies.

Selon lui, ces nouveaux acquis, que l'Algérie "appelle de tous ses vœux, devraient pouvoir renforcer le rôle central des Nations unies dans l'harmonisation des intérêts et la conjugaison des efforts de ses Etats membres vers des objectifs communs de la plus haute importance". 

Dans ce sens, il a rappelé le rôle de l'Algérie et son engagement dans l'organisation des Nations unies, énumérant les différentes contributions qu'elle a apportées à la communauté internationale.

"L'Algérie s'honore d'être un membre actif et engagé de l'Organisation des Nations unies. Son Histoire contemporaine, et notamment sa lutte de libération nationale ainsi que les contributions multiformes qu'elle n'a cessé d'apporter à l'oeuvre de promotion de la paix et de relations amicales et de la coopération entre Nations, en font une ample démonstration", a-t-il noté.

"Les actions de prévention et de résolution des conflits auxquelles l'Algérie contribue, son engagement contre le terrorisme et le crime transfrontalier, mais aussi ses apports de solidarité concrète en matière de développement, y compris l'effacement complet de ses créances sur un grand nombre de pays frères et amis, en sont autant de témoignages probants", a-t-il dit à ce propos.

Le président Bouteflika a réitéré "l'attachement de l'Algérie à un dialogue fécond entre religions comme entre civilisations. "Il en va de même de son attachement à un dialogue fécond entre religions comme entre civilisations ainsi que de sa foi dans l'universalité des droits de l'Homme et du droit humanitaire dont la protection et la promotion s'imposent à tous en toutes circonstances, à commencer par les Nations unies qui en sont le gardien naturel et légitime", a-t-il souligné à ce sujet.

Le président Bouteflika a appelé, également, à faire de la journée des Nations unies, cette année, celle des urgences politiques et humanitaires de la situation en Syrie.

"La journée des Nations unies, cette année, sera marquée par les urgences politiques et humanitaires de la situation en Syrie, ainsi que par celles marquant le paysage géopolitique du continent africain qui tend ses énergies vers sa Renaissance", a indiqué le président Bouteflika dans son message.