عربي   Français   English

 


  

Le Président BOUTEFLIKA regagne Alger 09/07/2008

 

Le Président de la République, M. Abdelaziz BOUTEFLIKA, a regagné mardi Alger après avoir pris part, à Toyako Lake (Japon), aux travaux du sommet G8-Afrique. 


Le Chef de l'Etat a participé à ce sommet en tant qu'un des initiateurs du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), programme stratégique multisectoriel de l'Union africaine (UA) lancé en 2001, ayant pour objectif le développement durable du continent africain. 

Le Président de la République a, dans une intervention lors du débat sur le Segment Afrique au sommet du G8, axé sur les questions de gouvernance, économie et paix et sécurité en Afrique, affirmé que les efforts consentis par les pays africains pour le développement économique nécessitent un "accompagnement" de la part des partenaires, relevant que la "prospérité de l'Afrique est aussi celle de ses partenaires".

"Cet accompagnement, a-t-il poursuivi, pourrait permettre, en particulier, l'amélioration de nos instruments financiers, fiscaux, et commerciaux de soutien, de stimulation et d'intéressement des entreprises des pays développés aux opportunités actuelles d'investissement dans les secteurs structurants des économies africaines". 

Le Chef de l'Etat est, également, intervenu dans le débat sur la question des changements climatiques, soulignant la "nécessité de revoir le fonctionnement" du Mécanisme de développement propre créé par le Protocole de Kyoto pour faciliter l'accès des pays africains aux ressources disponibles dans ce cadre. 

Il a en outre mis en garde contre le phénomène des changements climatiques qui "fait courir de graves risques sur le devenir même de la planète et sur celui des générations futures", ajoutant que "l'impact de ce phénomène sur des secteurs aussi sensibles du développement est déjà une réalité dans plusieurs régions du monde". 

"En Afrique, tout particulièrement, les effets de ce phénomène affectent de manière désastreuse la dynamique de développement", a déploré le Président de la République. 

Par ailleurs, le Président BOUTEFLIKA a eu une intense activité en marge de ce sommet. 

Il s'est notamment entretenu avec le Président français, M. Nicolas Sarkozy, le premier ministre japonais, M. Yasuo Fukuda, ainsi qu'avec le Président du Conseil italien, M. Silvio Berlusconi.