عربي   Français   English

 


  

L'Algérie "profondément" soulagée par la libération du Premier ministre libyen 10/10/2013

L'Algérie est "profondément" soulagée par la libération du Premier ministre libyen, Ali Zeidan, qui a été enlevé et détenu jeudi pendant quelques heures par une brigade d'ex-rebelles, et lui réaffirme son soutien aux efforts qu'il déploie pour assurer la sécurité et la stabilité de la Libye.        

 

"Nous sommes profondément soulagés par la libération du Premier ministre libyen, Ali Zeidan", a indiqué jeudi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, dans une déclaration.

"En ces heures difficiles, nous l'assurons de notre pleine solidarité, et nous lui réaffirmons le soutien de l'Algérie aux efforts qu'il mène inlassablement à la tête du gouvernement libyen en vue du parachèvement du processus de transition politique et pour asseoir durablement la sécurité et la stabilité de ce pays frère", a-t-il ajouté.

 

 Auparavant, l'Algérie s'est déclarée, toujours par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, "préoccupée" par les derniers développements intervenus en Libye, à la suite de l'enlèvement d'Ali Zeidan, et a appelé à sa libération "immédiate".

 

"L'Algérie réaffirme sa solidarité et son soutien au gouvernement de transition et au peuple libyens et appelle à la libération immédiate du premier ministre libyen, Ali Zeidan, ainsi qu'au respect de sa dignité et de son intégrité physique", avait indiqué M. Belani.

 

"Nous exhortons toutes les parties prenantes libyennes à faire preuve de retenue pour préserver le processus de transition politique dans ce pays frère et voisin et à régler tous différends éventuels entre Parties libyennes dans le cadre des Institutions du pays", avait-il ajouté.