عربي   Français   English

 


  

UA-SOMMET Intense activité du président Bouteflika à la veille du 17ème Sommet ordinaire de l'UA 30/07/2011

UA-SOMMET

jeudi 30 juin 2011

Intense activité du président Bouteflika à la veille du 17ème Sommet ordinaire de l'UA

Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika a eu une intense activité, mercredi à Malabo, à la veille du 17ème Sommet ordinaire de l'Union Africaine (UA).

Le président a pris part, dans la matinée du mercredi, à la réunion du Sous-comité de haut niveau du NEPAD sur les infrastructures, au cours de laquelle il avait souligné les étapes "significatives" franchies par le NEPAD qui fêtait la 10ème année de sa mise en oeuvre.

Ainsi et lors de ce 25ème Sommet du comité d’orientation des chefs d’Etat et de gouvernement du NEPAD (Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique), le Chef de l'Etat avait indiqué que "les principaux goulets d'étranglement" qui entravent la réalisation des projets intégrateurs, tels que l'accès aux financements, les rôles respectifs des secteurs public et privé, ou des exigences organisationnelles et nominatives inter-pays, ont été identifiés.

L'Algérie qui est chef de file de deux projets intégrateurs, à savoir la route transsaharienne (Alger-Lagos) et la fibre optique reliant Alger, en passant par le Niger aux pays de l'Afrique de l'Ouest, a terminé les tronçons de ces projets qui traversent son territoire.

Elle a également achevé les études des parties de ces projets qui traversent le Niger, dont les travaux vont être lancés dans ce pays, avec un financement des banques partenaires du développement en Afrique, à l'instar de la Banque africaine du développement qui s'est engagée à financer en 2013, le tronçon de la route transsaharienne, sur une distance de 2225m, et qui traverse le Niger.

Le président Bouteflika a pris part, dans la soirée de mercredi à trois autres réunions successives, à savoir la 35e session du Forum des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) et la réunion de haut niveau des dirigeants africains au processus de la préparation de la Conférence des Nations Unies pour le développement durable (RIO+20).

Il a pris part, enfin, à la réunion des dix Chefs d'Etat et de gouvernement sur la réforme des Nations Unies et la réunion du Comité des Chefs d'Etat et de gouvernement sur les changements climatiques.