عربي   Français   English

 


  

Libération des marins algériens: L’Algérie ne verse pas de rançons et condamne fermement cette pratique 04/11/2011

Libération des marins algériens: L’Algérie ne verse pas de rançons et condamne fermement cette pratique

"L’Algérie a une position doctrinale qui a été réaffirmée à de nombreuses reprises et de la manière la plus solennelle: l’Algérie ne verse pas de rançons et elle condamne fermement cette pratique qu’elle soit le fait des Etats ou d’organismes publics ou privés", a souligné vendredi à Alger le porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères, M. Amar BELANI dans une déclaration,en réaction "à la référence faite par certains magazines en ligne au paiement d’une rançon en relation avec la libération des marins du navire MV Blida" qui a fait l'objet en janvier dernier d'un acte de piraterie en haute mer.

"D’ailleurs, après l’adoption de la résolution 1904 du conseil de sécurité, nous poursuivons inlassablement nos efforts avec certains de nos partenaires au sein des Nations unies pour criminaliser, de manière effective, le paiement des rançons qui constitue, a précisé le porte-parole des AE, une des sources principales du financement du terrorisme et du crime organisé".