عربي   Français   English

 


  

Communiqué commun algéro-libyen 16/04/2012

Communiqué commun algéro-libyen

La visite du Président du Conseil national libyen de transition, le conseiller Mustapha Abdeldjalil, à Alger les 15 et 16 avril courant à l'invitation du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a été sanctionnée par la signature d'un communiqué commun algéro-libyen dont voici le texte intégral:

"Dans le souci de concrétiser les liens historiques et civilisationnels entre l'Algérie et la Libye et en réponse à l'aimable invitation de son excellence le Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika, son excellence le conseiller Mustapha Abdeldjalil, Président du Conseil national libyen de transition a effectué une visite officielle en Algérie les 15 et 16 avril 2012 accompagné d'une importante délégation.

Son excellence le conseiller Mustapha Abdeldjalil et la délégation qui l'accompagne ont fait l'objet d'un accueil chaleureux et d'une attention particulière qui traduisent la solidité et le caractère séculaire des relations historiques et civilisationnelles existant entre l'Algérie et la Libye, fortement exprimées par la fusion des deux peuples frères lors de la glorieuse révolution du 1er novembre.

Les dirigeants des deux pays ont eu des entretiens durant lesquels ils ont passé en revue les relations bilatérales existant entre les deux pays et les moyens de les dynamiser et de les renforcer dans différents domaines au service des intérêts suprêmes des deux peuples frères et de leurs aspirations au progrès, au développement et à la prospérité commune.

Dans ce cadre, son excellence le conseiller Mustapha Abdeldjalil a salué la politique sage menée par son excellence le Président Abdelaziz Bouteflika visant le développement économique et social du pays ainsi que les résultats générés par la politique de réconciliation nationale, exprimant son admiration pour les grandes réalisations concrétisées au profit du peuple algérien frère.

Il a également salué les réformes politiques importantes accomplies par l'Algérie sur la voie de la consécration de la démocratie, du pluralisme, de la liberté et de la justice sociale pour tous ses citoyens.

"Il a réitéré ses remerciements à l'Algérie pour sa solidarité avec la Libye dans l'édification de son jeune état et la construction de ses institutions, pour l'appui qu'elle lui a apporté en cette phase décisive de son histoire contemporaine et pour avoir exprimé sa disponibilité à soutenir le peuple libyen dans ses aspirations à la dignité, dans l'unité et la stabilité, affirmant avoir perçu auprès de l'Algérie un souci honnête et sincère de soutenir la Libye pour qu'elle puisse relever tous les défis auxquels elle est confrontée.

Pour sa part, le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika s'est dit très heureux de cette visite et a félicité son frère Mustapha Abdeldjallil pour la réussite de la révolution du 17 février 2011, lui souhaitant ainsi qu'au peuple libyen frère la réussite dans l'édification de ses nouvelles institutions et l'instauration de l'Etat de droit pour réaliser ses aspirations à la liberté et à la démocratie.

Les deux parties ont également convenu de poursuivre l'action à travers les mécanismes régissant la coopération bilatérale entre les deux pays, à compter de la réunion du comité de suivi en vue de procéder à une évaluation globale des relations bilatérales dans divers domaines de coopération, de définir les priorités, d'élaborer un plan d'action et de tracer des objectifs de base réalisables dans un délai bien déterminé.

Dans ce contexte, les deux responsables se sont félicités des résultats auxquels ont abouti les visites échangées entre les ministres et hauts responsables des deux pays, qui favorisent la consolidation de leurs relations dans divers domaines, appelant à la dynamisation du cadre juridique régissant les relations bilatérales et insistant sur la nécessité d'établir une coopération sérieuse et efficace dans les domaines de l'énergie, de l'industrie, du commerce, de l'investissement et la garantie d'un climat favorable aux projets de partenariat et d'investissement pour refléter les potentialités réelles que recèlent les deux pays.

Les deux parties ont montré un intérêt particulier au développement des infrastructures de base et des projets d'infrastructures au niveau des régions frontalières, soulignant la nécessité d'accélérer la prise des mesures nécessaires pour faciliter la circulation des personnes entre les deux pays et de dynamiser le point de passage frontalier commun Debdeb-Ghdames, de manière à contribuer à la gestion de la circulation des marchandises, augmenter le volume des échanges commerciaux et à assurer leur fluidité.

Ils ont, par ailleurs, mis l'accent sur la nécessité d'accélérer la reprise des vols aériens entre les deux pays, et d'oeuvrer à mettre en place une stratégie de développement commune visant à réaliser des projets complémentaires dans divers domaines, en vue d'assurer le développement des régions frontalières des deux pays pour en faire un point de liaison qui contribuerait à consolider les liens de fraternité entre les deux peuples.

Les deux parties ont salué la ferme volonté qui anime les deux pays d'établir une coopération sécuritaire globale à même de garantir la sécurité de leurs frontières, préserver leurs intérêts et accroître leurs capacités pratiques pour faire face au terrorisme, au crime organisé, au trafic d'armes et de drogue, à la migration clandestine et à la contrebande sous toutes ses formes.

Pour sécuriser les frontières communes des deux pays, l'Algérie s'est engagée à ne pas permettre que son sol soit utilisé pour menacer la sécurité et la stabilité de la Libye, de même que la Libye s'est engagée à ne pas permettre que son sol soit utilisé pour menacer la sécurité et la stabilité de l'Algérie.

La partie libyenne a évoqué la question d'extradition de la famille Gueddafi et des éléments de l'ancien régime pour un procès en Libye. Dans sa réponse, la partie algérienne a indiqué que cette famille a été accueillie pour des raisons purement humanitaires et que le gouvernement algérien veille à ce qu'aucun membre n'exerce une activité pouvant porter atteinte à la sécurité et à la stabilité de la Libye.

Dans ce contexte, Son Excellence le conseiller Mustapha Abdeldjalil a présenté ses remerciements à Son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, pour le soutien apporté à la Libye par l'Algérie soeur et sa disposition à contribuer à la formation d'officiers et d'agents de la police et de la protection civile, à la formation de formateurs et à la mise au point d'un plan d'action afin de répondre aux besoins de la partie libyenne en matière d'équipements et de potentiel humain.

Les deux parties ont procédé à un échange de vues sur les développements et changements que connait la région, affirmant l'importance de la concertation et de la coordination permanentes autour des questions régionales et internationales d'intérêt commun.

Evoquant l'Union du Maghreb arabe et les changements survenus dans la région, les deux parties ont fait part de leur volonté de relancer les institutions et structures de l'Union du Maghreb arabe conformément à une approche réaliste et progressive pour réaliser la complémentarité et l'intégration économiques entre les Etats membres et conforter la place des deux pays maghrébins et leur rôle au double plan régional et international.

Concernant la situation au Sahel, les deux Présidents ont souligné l'importance d'intensifier la coordination et la concertation entre les deux pays pour faire face aux dangers qui menacent la sécurité de la région et de dénoncer les tentatives de division et d'atteinte à l'intégrité territoriale de ces pays. Ils ont évoqué aussi la situation au Mali et ses conséquences sur la stabilité des pays voisins appelant au rétablissement nécessaire du régime constitutionnel et à la reprise du processus démocratique tout en oeuvrant en tant que pays voisins à déployer des efforts pour accompagner le Mali et lui permettre de résoudre ses problèmes dans le Nord dans le cadre du dialogue et de la préservation de l'intégrité territoriale de ce pays.

Ils ont également passé en revue les derniers développements qu'a connus la région et le monde arabe, affirmant la convergence de vues autour de l'ensemble
des questions examinées. Ils ont réitéré à ce propos, leur attachement à l'action arabe commune et à la nécessité de donner une chance au plan de M. Kofi Anan, envoyé des Nations unies et de la Ligue arabe pour un règlement de la crise en Syrie ainsi que leur attachement aux objectifs de l'Union africaine et l'initiative du nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) outre leur engagement à intensifier les efforts de promotion de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afrique.

Ils ont réitéré leur soutien immuable au peuple palestinien frère dans sa lutte pour le recouvrement de ses droits légitimes et l'établissement de son Etat indépendant avance Al Qods pour capitale.

L'entretien entre les deux parties s'est déroulé dans un climat de fraternité et d'entente mutuelles. Dans ce contexte, Son Excellence le conseiller Mustapha Abdeladjalil a exprimé ses vifs remerciements et sa gratitude à Son Excellence le Président Abdelaziz Bouteflika pour l'accueil chaleureux et l'hospitalité fraternelle qui lui ont été réservés ainsi qu'à la délégation qui l'a accompagne pendant son séjour en Algérie.

A cette occasion, il a adressé à Son Excellence une invitation pour une visite officielle en Libye qui a été favorablement accueillie dans l'attente d'en fixer la date de commun accord par voie diplomatique.